Rencontres Afigéo / Géopal : les 17 et 18 novembre 2016 à La Baule

AFIGEO_bandeau_V8Dédiées à la GéoIntelligence territoriale, les 9es Rencontres des dynamiques régionales en information géographique 2016 constitueront une occasion unique pour échanger sur :

  • les capacités collectives à produire et à diffuser des données géographiques multi-thématiques, à diverses échelles… pour répondre à des usages variés, aux enjeux parfois vitaux
  • les divergences et convergences de points de vue entre différents acteurs (nationaux et locaux, publics et privés..)
  • la richesse des écosystèmes d’usagers en termes de créativité, d’innovation… quel que soit l’échelon territorial (national, régional, départemental, intercommunal, métropolitain..)
  • le potentiel de l’information géographique pour améliorer la connaissance des territoires, faciliter leur gestion, accompagner la décision politique.

Ces Rencontres s’attacheront également à placer deux enjeux au coeur des débats :

  • la capacité de gestion de la donnée géographique et de la mobilisation citoyenne et politique des acteurs locaux ;
  • la solidarité entre les territoires ruraux et urbains dans un contexte où le numérique est considéré comme un levier de développement durable, un secteur essentiel pour relever les défis économiques, environnementaux et sociaux d’aujourd’hui et demain.

La richesse des Rencontres, c’est aussi un cadre convivial qui facilite la mise en réseau et valorise une région, son patrimoine et sa culture.

Pour en savoir plus,cliquez ici




La visioconférence, un vecteur de changement de l’éducation ? Pour quels besoins, quels usages, avec quels services ?

LogoMissionEcoterCe colloque est organisé par la Mission Ecoter le 15 octobre 2015 à la Caisse des Dépôts et Consignations, 2, avenue Pierre Mendès-France, 75013 Paris

Programme complet et inscription en ligne, cliquez ici

La nécessité de désenclaver des espaces moins densément peuplés ou difficiles d’accès, de mettre en réseau des compétences croisées au profit des territoires et du tissu social, de satisfaire les besoins communicationnels, les échanges, les apprentissages, les formations, de décloisonner les relations entre acteurs et favoriser l’ouverture sur le monde, de réduire l’empreinte carbone sont des enjeux de plus en plus prégnants qui appellent des réponses en termes d’efficacité organisationnelle et opérationnelle.
Les collectivités territoriales et les acteurs institutionnels qui bénéficient d’infrastructures de communications électroniques sont convaincus que le numérique et les TIC offrent de nouvelles opportunités, en particulier pour l’enseignement secondaire et universitaire. On constate sur ce point que le taux d’équipement en visioconférence augmente.
Par ailleurs, la visioconférence se démocratise en s’installant dans notre quotidien via des solutions d’outils embarqués ou téléchargeables sur les PC portables, tablettes et smartphones, souvent gratuites et qui encouragent la demande et les attentes.
Cependant, la visioconférence est un dispositif qui va au-delà de l’image et du son, qui comprend la gestion de connexions multiples, des échanges de contenus et leur sécurisation ainsi que celle des réseaux sur lesquels ils transitent, en garantissant leur fiabilité et confidentialité, leur stockage, leur archivage, etc. Même si les expériences utilisateurs sont encore récentes, parfois incomplètes ou se heurtent à un manque de simplicité, faute d’offres de service lisibles, la visioconférence apparaît comme un vecteur fondamental de changement dans le monde éducatif
Ce colloque, consacré à la visioconférence dans le secondaire et l’enseignement supérieur, apportera des réponses aux collectivités territoriales et aux représentants institutionnels en faisant le point sur les usages et les nouveaux modèles pédagogiques (enseignement à distance, Moocs, e-learning, etc.), les besoins, les services, les compétences requises pour construire une offre, les retours sur des dispositifs de visioconférence déployés dans les écoles, collèges, à l’université, sur les coûts, les investissements, les financements, le montage de projets.




Colloque Mission Ecoter, le 10 septembre : « Quels impacts du numérique sur le développement économique local ? »

LogoMissionEcoterCe colloque est organisé par la Mission Ecoter et la FNCCR, le 10 septembre à Paris.

La structuration et l’organisation d’une offre territoriale de services numériques représentent un enjeu social et économique.
Dans ce sens, les collectivités territoriales investissent fortement, pour certaines depuis plus de 10 ans et directement, pour moderniser leur administration et proposer des bouquets de services numériques adaptés répondant aux besoins des administrés et des entreprises installées sur leur territoire ou indirectement en déléguant ces missions à des structures de coopération territoriale, véritables « bras armés » opérationnels.
Les collectivités territoriales et leurs structures de coopération ont un rôle moteur dans le développement économique local à plusieurs niveaux : à travers l’achat public, en accompagnant au développement de filières traditionnelles ou nouvelles et en proposant des offres de services publics numériques adaptées en fonction des besoins des publics dans un souci permanent d’efficience.
Quels sont les impacts de la relation donneurs d’ordre / structures de coopération sur le développement économique local, directement et indirectement ?
Comment rendre de meilleurs services ?
Quel est le rôle de l’achat public dans le développement économique et quelles incidences sur le local ?
Comment mutualiser ou utiliser les « bons » outils, les « bonnes » plateformes entre structures de coopération, entre territoires pour gagner en efficacité, proposer de meilleurs services aux entreprises mais aussi les impliquer dans la modernisation des offres de services publics ? Quels sont les types d’écosystèmes territoriaux qui émergent ?

Lieu : Fédération nationale des collectivités concédantes et régies – FNCCR  – 20 boulevard de Latour-Maubourg – 75007 Paris

Inscription (obligatoire) et programme en ligne sur le site de la Mission Ecoter




Du 24 au 26 juin à Toulouse, Axione participe à la Mêlée Numérique

MêléeNumériqueExploitant les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) des Hautes-Pyrénées, de la communauté d’agglomération de Pau et du Limousin, Axione participe naturellement cette année à La Mêlée Numérique. Cet événement se tiendra en effet à la croisée de ces trois territoires, du 24 au 26 juin à Toulouse.

Comment les RIP peuvent devenir un levier de croissance pour les entreprises IT d’un territoire et favoriser le développement de la dynamique économique locale ? C’est ce que pourront découvrir les visiteurs de la Mêlée Numérique en assistant le jeudi 25 juin à 14h à la table ronde animée par Axione sur le thème « Très Haut Débit, un nouvel argument pour les territoires ».

LogoAxioneLes réseaux Hautes-Pyrénées Numérique, Pau Broadband Country et Dorsal (Limousin) contribuent à  créer de la valeur pour l’ensemble de l’écosystème IT de la région sud-ouest. «En leur permettant d’adresser de nouveaux marchés, nos réseaux d’initiative publique permettent aux entreprises numériques locales de construire des solutions innovantes pour leurs clients» explique Franck Dupont, directeur commercial d’Axione.

Cet événement invite cette année tous les publics (professionnels et particuliers) à venir rencontrer le nouvel « Homo Numericus » autour de 3 thématiques :

Future@City et Hack The City : plongée au coeur de la ville intelligente
Life&Co : comment le numérique transforme nos modes de vie et nos relations sociales
Business & Work : comprendre l’entreprise digitale et les nouveaux business models

Pour en savoir plus, retrouvez Axione sur le stand n°42, aux côté de La Mêlée Adour, structure fédératrice des compétences numériques du territoire des pays de l’Adour.

Programme et inscriptions : http://www.meleenumerique.com/




Le 10 juin : Colloque Mission Ecoter « Du scolaire à l’extra-scolaire, quelle cohérence pour les politiques numériques des collectivités ? »

LogoMissionEcoterProgramme et inscriptions en ligne »

Aujourd’hui, les équipements et les ressources numériques offrent de nouvelles possibilités pour créer un continuum d’apprentissage et d’expression – en classe, hors la classe, à domicile – mais aussi dans les espaces publics numériques, les lieux de culture et de patrimoine, les lieux de loisirs et de création. De démocratiser l’accès aux savoirs et à la culture, de réduire les inégalités sociales, de former aux compétences numériques et à la e-citoyenneté, les enjeux sont multiples pour permettre à chaque enfant de réussir dans son parcours personnel, de s’épanouir dans la société.

Le numérique implique bien évidemment d’investir dans les équipements et les ressources (services en ligne, logiciels et contenus), mais aussi de reconsidérer les différentes formes de médiation. Ainsi les collectivités sont impliquées à plusieurs titres, tant auprès des enseignants et plus largement de la communauté éducative dans la mise en œuvre et l’accompagnement des projets éducatifs, que dans les activités péri et parascolaires qui participent à la formation et à l’épanouissement personnel de chaque enfant.

Dans ce contexte, la question des politiques numériques des collectivités autour de l’enfant est posée : peuvent-elles être traitées séparément, doivent-elles être considérées dans un ensemble plus global, centrées sur l’enfant et son évolution au sein des activités scolaires et extrascolaires ? Quel rôle les collectivités peuvent-elles jouer auprès des équipes éducatives et des familles ?

Ce colloque propose de faire le point sur l’ensemble des actions portées par les collectivités dans la mise en place de nouvelles médiations numériques autour du parcours de l’enfant, de l’école au lycée en passant par les différents lieux de culture et de connaissances.




Rendez-vous le 19 juin pour la 2ème Matinale OpenMap Numérique accueillie par Cap Digital à l’occasion de Futur en Seine

OpenMap19juin2015En partenariat avec des acteurs publics et le monde économique, 4 Matinales de l’Achat Public numérique sont organisées en 2015. La première a été accueillie le 17 avril dernier par le Conseil régional Ile-de-France. Acheteurs et prestataires ont répondu présents avec enthousiasme à ce rendez-vous qui a rassemblé 150 participants. Lire le témoignage de deux acheteurs »

Cette première matinale a permis de générer 352 demandes de RV auprès d’acheteurs, pour 93 RV effectifs.


La seconde matinale Openmap Numérique aura lieu le vendredi 19 juin 2015.
Voir l’invitation en ligne »

Accueillie par le partenaire de Maximilien, Cap Digital, la matinale du 19 juin s’organisera autour de trois temps forts :
– Table ronde sur le thème « Le Numérique au service de la relation à l’Usarger »,
– Témoignages d’entreprises TIC qui apporteront un éclairage sur les usages innovants en la matière
– RV entre acheteurs publics et prestataires numériques.

Pour les porteurs du projet, comme pour l’ensemble des partenaires, OpenMap Numérique sera une contribution de la commande publique francilienne à l’objectif national fixant à 2% les achats publics auprès des TPE, PME, ETI de croissance innovantes d’ici 2020.

Retrouvez Maximilien sur twitter @GIP_MAXIMILIEN et utilisez le hashtag #openmapnumeriques pour vous exprimer.




LOTIM Télécom (Axione), partenaire des acteurs locaux du cloud le 2 juin à Métrotech (Saint-Etienne)

LotimTélécomLOTIM Télécom et les acteurs locaux du cloud se mobilisent pour proposer aux entreprises du territoire une journée dédiée au Cloud dans la Loire le 2 juin prochain. L’objectif : dresser un panorama des services habituellement dédiés aux grands groupes désormais accessibles aux petites entreprises grâce au Cloud. L’événement se déroulera de 9h à 17h30 au show-room de Saint-Etienne Métropole situé sur la ZA Métrotech à Saint-Jean-Bonnefonds.

Consulter le programme de la journée du 2 juin ⇒

La transformation numérique des entreprises est en marche. Elle touche aujourd’hui tout type d’entreprise, tous secteurs d’activité confondus et de toute taille. Pourtant, les plus petites entreprises s’interrogent encore souvent sur les outils qu’elles peuvent mettre en œuvre à leur échelle pour gagner en compétitivité et se simplifier la vie. « Le pavillon témoin de Métrotech, conçu comme une entreprise type, est un show-room qui permet de mettre en situation les usages du très haut débit et les services du cloud » explique Bernard Lambilotte, Directeur de Lotim.

Partenaires du 2 juin

Partenaires de la journée cloud du 2 juin

Au travers d’ateliers animés par les partenaires* de l’événement, les visiteurs pourront aborder tout au long de la journée les thèmes du bureau virtuel, du CRM, de la téléphonie IP, de la visioconférence… et bien évidemment du très haut débit via la fibre optique du département.
« Notre vocation, au-delà de la création et de la maintenance du réseau public très haut débit de la Loire, est aussi d’accompagner l’émergence de projets et services innovants. LOTIM, acteur de la French Tech Sainté accompagne les startups stéphanoises en ce sens. L’émergence de By my Cloud en est une parfaite illustration.  Que des entreprises locales s’emparent du réseau pour proposer de nouveaux services est un facteur de croissance et d’innovation à la fois pour ces startups mais aussi pour les PME industrielles qui vont pouvoir bénéficier de ces nouveaux usages » précise-t-il.

Les réseaux numériques, supports indispensables au développement des services en mode Cloud

Les RIP (Réseaux d’Initiative Publique) sont le support privilégié des stratégies territoriales visant les TPE / PME, les filières locales ou l’amélioration de l’offre de services publics. « Ce qui fait la force d’un aménageur numérique, c’est sa conviction indéfectible que l’ouverture et l’accessibilité d’une infrastructure télécoms au plus grand nombre d’opérateurs et d’éditeurs – locaux et nationaux – influenceront directement la capacité d’un territoire à être compétitif et innovant » ajoute Bernard Lambilotte pour conclure.

En l’espace de 10 ans, les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) comme celui de la Loire ont permis de généraliser la desserte en fibre optique des zones d’activités et de connecter les entreprises à l’Internet très haut débit. Aujourd’hui, ces débits plus fluides et performants permettent de déployer le cloud computing, c’est-à-dire l’accès à des services numériques hébergés sur des serveurs distants mutualisés.

Consulter le programme de la journée du 2 juin