Le déploiement du Très Haut Débit dans l’Oise : Un grand chantier créateur d’emploi et d’insertion

InaugurationBeauvais12sept2014

Yves Rome (SMOTHD) et Jacques Beauvois (Axione) inaugurent l’agence de Beauvais dédiée au déploiement du THD dans l’Oise

Le déploiement de la fibre optique dans l’Oise mobilise actuellement une équipe technique et managériale de plus de cent personnes : techniciens, chefs de chantiers, responsables de projets… Un effectif qui devrait avoisiner les 200 personnes au plus fort du projet. Pour gagner en efficacité, le groupement Bouygues Energies & Services/Axione/Sobeca, retenu fin 2013 par le Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit (SMOTHD), a ouvert une agence dédiée au projet. Implantée à Beauvais, elle a été inaugurée ce vendredi 12 septembre, en présence d’Yves Rome, Sénateur, Président du Conseil général de l’Oise et du SMOTHD.

« La révolution numérique est en marche dans l’Oise ! » se félicite Yves Rome. Le plan de déploiement de la fibre optique impulsé par le Département et porté par le SMOTHD avance en SMOTHDeffet à grands pas sur le terrain avec des travaux menés concomitamment dans les 21 premières communes concernées. « Dans ces communes, les habitants pourront dans quelques mois se raccorder à coût 0 au FTTH et ainsi bénéficier de services THD 100 M/bps. Et les études de terrain pour la poursuite du déploiement dans une soixantaine d’autres communes sont lancées. Les travaux ont été confiés par le SMOTHD au groupement Axione-Bouygues Energies et Services-Sobeca, pour un premier marché de 4 ans d’un montant de près de 100 M€ : en ces temps de crise, ce n’est pas tous les jours qu’un investissement de cette ampleur se matérialise ! C’est un formidable levier pour l’économie locale et donc l’emploi, comme en atteste l’implantation du groupement sur le territoire isarien et la cinquantaine d’emplois directs locaux déjà créés. » déclare t’il.

LogoAxione« Le soutien de l’emploi est un point fort de notre démarche et nous nous sommes, notamment, engagés à réaliser 30 000 heures d’insertion en créant des partenariats avec les structures locales dédiées à l’insertion » indique Jacques Beauvois, Directeur Général délégué d’Axione, mandataire du groupement. Pour atteindre cet objectif, de nombreuses actions ont été déployées localement menant à la création de relations privilégiées avec le Pôle Emploi de Beauvais, la Maison de l’Emploi et de la Formation du Grand Beauvais et deux entreprises de travail temporaire. «  Neuf mois après l’obtention du marché, les résultats obtenus au niveau de l’insertion, du recrutement et de la formation sont impressionnants et nous nous en réjouissons », souligne-t-il .

« Le groupement a mis en place une structure Ressources Humaines dédiée qui a animé plusieurs sessions de recrutement, job dating ou MRS (Méthodes de Recrutement par Simulation avec Pôle Emploi), au sein de l’établissement de Beauvais. Des visites de chantiers ont été organisées avec nos partenaires locaux,  pour leur permettre d’appréhender nos métiers, nos contraintes et de mieux cibler nos besoins en recrutement» précise Nathalie Rouet, Responsable RH.

Ces nouveaux métiers de la fibre optique évoluent dans un secteur en croissance et toujours à la pointe de l’innovation. « Pour répondre à nos obligations envers le SMOTHD, nous nous engageons à recruter des personnes éloignées de l’emploi et à les former à nos métiers » ajoute Nathalie Rouet.

Parallèlement, le Conseil Régional de Picardie finance une formation « Parcours Vers l’Emploi » sur le métier de monteur-raccordeur en FTTH. Cette formation qui se déroule sur 3 mois est dédiée aux personnes inscrites à  Pôle emploi et conduira à l’embauche d’une dizaine de stagiaires d’ici février 2015. Pour mener à bien ce projet, un nouveau partenariat avec un centre de formation de l’Oise va se concrétiser prochainement.

« L’ensemble de ce dispositif nous permet aujourd’hui de recruter rapidement des collaborateurs formés aux exigences de nos métiers et de faciliter, par la formation, l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi. » explique Jacques Beauvois.

En s’appuyant sur une forte présence locale, le groupement s’inscrit dans la durée avec l’objectif de pérenniser ses activités sur le département de l’Oise.

Point d’étape sur le chantier de déploiement de la fibre optique dans l’Oise

Après 6 mois d’études, le premier câble optique du projet a été installé en juin, sur la commune d’Ully Saint Georges. C’est le début d’une phase de 4 ans de travaux sur ce territoire, lancée officiellement le 30 juin dernier par une visite de chantier d’Yves Rome. Des travaux concrets de déploiement sont désormais engagés sur 21 communes concernées par la 1ère année du programme. En 2014, près de 14 000 prises FTTH auront donc été construites et livrées au SMOTHD.

« Au-delà de cette première phase de construction, nous sommes convaincus que le THD sera un formidable vecteur de croissance économique qui nous permettra certainement de nous installer durablement dans l’Oise et de pérenniser ainsi de nombreux emplois sur ce territoire » conclut Jacques Beauvois.

Lire le communiqué de presse dans son intégralité ⇒




Mutualisation des réseaux en fibre optique : l’ARCEP lance une consultation publique

 

ARCEP« Le succès du développement des réseaux en fibre optique repose notamment sur l’homogénéité des marchés de gros et de détail, tant sur le plan technique qu’économique. » Or, le souligne l’ARCEP « cette  homogénéité n’est pas garantie car le déploiement des boucles locales optiques repose sur l’intervention d’une grande diversité d’opérateurs, privés ou publics (34 dont 28 RIP). »

La consultation publique lancée le 15 juillet (clôture le 26 septembre 2014), en s’appuyant sur de nombreux retours d’expériences, vise à transformer les bonnes pratiques du marché en règles précises afin d’éviter les divergences de mise en œuvre des systèmes d’information.

« Il s’agit de préciser l’ensemble des processus (échanges d’informations sur l’éligibilité des logements, commandes de lignes, service après-vente etc.) pour permettre un développement et une mise en œuvre standardisée des systèmes d’information des opérateurs », précise l’ARCEP qui dit s’être appuyé sur  le groupe Interop’Fibre et sur les opérateurs pour élaborer ce projet de décision.

⇒ Lire la consultation publique en ligne

LogoAxioneAxione, membre actif d’Interop’ Fibre depuis 2010

Axione participe activement au groupe de travail Interop’Fibre constitué actuellement de 12 opérateurs : SFR, Orange, Free, Numéricable, Bouygues Télécom, Axione, RegieS (Pays Chartrain), SIEA (Ain), Tutor, Altitude Infrastructure, Covage et Colt. Son objectif : conjuguer les efforts de tous les opérateurs pour favoriser l’homogénéité des infrastructures optiques déployées et l’interopérabilité de ces réseaux FTTH dès leur mise en service.

Fondé fin 2008, ce groupe de travail est un espace de dialogue productif sur les problématiques opérationnelles des différents opérateurs mais également de réflexion sur les décisions réglementaires et recommandations de l’ARCEP. D’où sa participation régulière aux consultations publiques de l’autorité de régulation comme celle du 15 juillet sur « les processus opérationnels de la mutualisation des boucles locales optiques ».

« Axione est le 1er opérateur de RIP non intégré à s’être investi dans ce groupe. Nous avons ainsi pu tisser des liens de confiance avec les autres opérateurs. Ces contacts privilégiés, cette connaissance mutuelle de nos process et SI ont par exemple facilité l’arrivée d’Orange sur notre réseau FTTH de Pau », explique Emeline Jarantowski, Responsable Performance Process & SI Métiers d’Axione. « Notre implication dans ce groupe de travail nous a déjà permis d’anticiper les changements technologiques, d’être aujourd’hui acteur de ces évolutions au lieu de les subir » ajoute-t-elle.

La normalisation des processus et des flux d’échanges d’information inter-opérateurs concerne principalement trois thématiques principales : la mise à disposition de nos infrastructures FTTH, la prise de commande et mise en service des accès et enfin le service après-vente. Régulièrement, les protocoles d’échange d’informations ainsi formalisés sont restitués à l’ARCEP qui les publie ensuite sur son site web. Ces étapes, aussi stratégiques que techniques, permettront de relever avec succès le défi du déploiement de la fibre optique en France.




Le baromètre E.Quinet de Mai 2014 analyse la présence des Collectivités Territoriales sur Facebook et Twitter

 

BarometreCollTerMai2014 Lire tous les résultats en ligne ⇒

Quelques chiffres extraits du baromètre :

» 96% des Régions communiquent avec leurs citoyens à travers Facebook et 88% à travers Twitter.

A noter que la Bretagne est n°1 des Régions qui communiquent sur Twitter (devant l’Ile-de-France et l’Auvergne).

Concernant Facebook, c’est l’Auvergne qui arrive en tête devant la Picardie et Rhône-Alpes.

» 82% des Villes les plus peuplées communiquent avec leurs citoyens à travers Facebook et 76% à travers Twitter.

Paris arrive en tête des Villes tant sur Facebook que sur Twitter.

» 74% des Départements communiquent avec leurs citoyens à travers Facebook et 65% à travers Twitter.

Le Bas-Rhin arrive en tête sur Facebook devant la Haute-Savoie et le Var. Les Alpes Maritimes sont en tête sur Twitter, devant la Loire Atlantique et la Seine Maritime.

 




Etude Markess : Quels usages numériques mobiles et ubiquitaires dans la ville de demain ?

 

MarkessQuels usages numériques mobiles et ubiquitaires dans la ville de demain ?
Article paru sur blog.administrationnumerique.markess (Mai 2014).

Boostées par l’engouement du grand public à l’égard de nouveaux usages numériques avec les réseaux sociaux, l’information en temps réel, les applications et contenus en ligne… et par l’appropriation massive des terminaux mobiles, les collectivités locales sont appelées à innover pour tenir compte des attentes de cette nouvelle génération d’utilisateurs.
Lire la suite ⇒

EtudeMarkessMARKESS International interviendra sur le thème “DSI ATAWADAC” lors du 24ème congrès du Coter Club qui se déroulera à Saint-Etienne le 4 juin 2013.
Téléchargez un extrait de la présentation de l’intervention au Congrès du Coter Club ⇒