Terres Numériques

“Mission Très Haut Débit, entre pilotage stratégique et proximité avec les territoires” : entretien Localtis avec Antoine Darodes

 

LocaltisLocaltis.info, le 19 mai 2014 – Création d’une Agence du numérique, conséquences du rachat de SFR sur les investissements des opérateurs privés, conventions de déploiement, intervention d’investisseurs de long terme, raccordement prioritaire des entreprises… interrogé par Localtis suite au colloque “THD 2014” de l’Avicca, Antoine Darodes, directeur de la mission Très Haut Débit, revient sur certains dossiers sensibles du plan France Très Haut Débit. Propos recueillis par P.Parmantier.

Lire la totalité de l’entretien ⇒

Morceaux choisis :
“Des investisseurs français et étrangers frappent à ma porte régulièrement. La spécificité du pilotage national institué en France plaît notamment aux investisseurs anglo-saxons, qui considèrent le partage public-privé et le pilotage stratégique de l’Etat propres à assurer une certaine pérennité et sécurité. En conséquence, nous réfléchissons aux modalités qui permettraient d’associer des financeurs de long terme aux importants investissements que doivent consentir les opérateurs pour respecter leurs engagements en dehors du périmètre des zones câblées.”

“Il faut l’admettre, nous ne sommes pas pleinement satisfaits du soutien qu’apporte le plan France Très Haut Débit sur le raccordement rapide des entreprises à des solutions pertinentes de fibre optique. De mon point de vue, s’il devait y avoir un point noir, ce serait précisément celui de ne pas avoir trouvé d’outil suffisamment efficace pour soutenir le raccordement prioritaire des entreprises. Nous avons travaillé ces dernières semaines à des pistes opérationnelles d’amélioration. Le remaniement ministériel a un peu retardé les arbitrages qui doivent être rapidement rendus sur cette question. D’ici l’été, il pourrait y avoir un ajustement du cahier des charges du FSN.”

image_pdfimage_print
loading