Terres Numériques

« Profiter de la fusion pour s’étendre en Franche-Comté » (Journal du Palais de Bourgogne, 18 janvier 2016)

JournalDuPalaisExtraits de l’article paru dans le Journal du Palais de Bourgogne (numéro du 18/24 janvier 2016) – Entretien avec Martine Vandelle réalisé par Frédéric Chevalier, journaliste, en décembre 2015 –

La grande région Bourgogne Franche-Comté existe officiellement depuis le 1er janvier. Un évènement anticipé par le GIP e-bourgogne, première plateforme régionale dématérialisée des marchés publics […]

logo e-bourgogne« En créant il y a plus de dix ans, à l’initiative du Conseil régional de Bourgogne et de l’Etat, la première plate-forme régionale dématérialisée des marchés publics, e-bourgogne a montré le chemin de substantielles économies et de professionnalisation de l’achat public. Aujourd’hui nous comptons 1.415 adhérents et 4 millions d’euros de budget, explique Martine Vandelle, présidente du GIP e-bourgogne et conseillère régionale, qui après dix années de service ne s’est pas représentée pour un nouveau mandat. Nous sommes la plate-forme de référence plébiscitée par les branches et organisations professionnelles et reconnue à l’échelon européen comme l’une des plus performantes plate-formes de e -tendering (gestion dématérialisée des appels d’offres). »[…]

ArticleJournalDuPalais[…] avec la fusion des deux régions le territoire d’action du GIP e-bourgogne au niveau de la salle des marchés englobe de fait les quatre départements francs-comtois. « Nous avons réalisé une étude de préfiguration dont les résultats seront bientôt étudiés en détails. » […]

« 2016 sera pour nous une année de transition. Nous avons déjà commencé à rencontrer les présidents de départements [de France-Comté] pour faire un état des lieux et voir comment nous pourrions travailler ensemble ».[…]

Pour en savoir sur le GIP e-bourgogne, consulter le site web http://www.e-bourgogne.fr

image_pdfimage_print

Une réflexion au sujet de “« Profiter de la fusion pour s’étendre en Franche-Comté » (Journal du Palais de Bourgogne, 18 janvier 2016)

  1. Pingback: « Profiter de la fusion pour s&rsquo...

loading