Terres Numériques

Colloque de la Mission Ecoter « Systèmes d’information et métiers », le 11 février à Paris

LogoMissionEcoterCette journée est organisée en deux parties pour traiter de deux sujets qui convergent et se nourrissent l’un l’autre.
1ère partie : DONNÉES, SÉCURITÉ, GESTION DES RISQUES
2ème partie : DES SI AUX CENTRES DE SERVICES INTERNES – POUR QUI ET POUR QUOI ?

Matinée

Smart cities, smart grids, big data, modes cloud, machine to machine et internet des objets, téléservices, transports, paiements à distance, santé-social, éducation : jamais autant de données n’ont été produites, échangées, gérées, stockées par ou via autant d’outils technologiques pour répondre à l’évolution des usages, à la modernisation des services publics et à la transformation de la chaîne de valeurs des administrations in fine ; jamais auparavant, les directions métiers n’ont été actrices dans ce mouvement… Et plus que jamais les DSI doivent redoubler de vigilance par rapport aux enjeux sécuritaires et réglementaires.

Référentiel général de sécurité, protection de la confidentialité, de l’intégrité, disponibilité des données, authentification, certification numérique des échanges et transactions en ligne, prévention de cyber risques, du détournement d’un site web, d’un déni de service, d’un vol de données : le digital bouscule la façon de travailler, d’échanger entre administrations publiques d’Etat et/ou de collectivités, avec les prestataires… et dans la relation aux usagers[1].

Les enjeux sécuritaires et réglementaires concernent autant les administrations d’Etat, les directions métiers des collectivités territoriales qui déploient des services numériques parfois sans contraintes techniques apparentes, que les directions générales et les élus, pour lesquels la valeur réside dans ces services et ces usages, qu’il convient de ne pas occulter en amont des projets, avec les prestataires, afin de prévenir de tout risque et créer un socle solide à la confiance numérique à l’endroit des usagers des services publics.

Après-midi

Les collectivités territoriales, comme tous les organismes de l’Etat, doivent améliorer leur gestion et les services rendus aux citoyens, à budgets au mieux constants.
Le « Système d’Information » n’échappe pas à la règle du « faire plus avec moins ».

Face à ce constat, les Directions des Systèmes d’Information (DSI) s’organisent pour fournir des services à valeur ajoutée au-delà du quotidien, en liaison de plus en plus forte avec les métiers.
Le quotidien, incluant le pilotage des infrastructures –postes de travail/réseaux/serveurs/parcs connexes- doit, lui aussi, faire l’objet d’une rationalisation et d’une industrialisation accrues, pour en diminuer les coûts de gestion, rendre plus efficace le service rendu, et dégager les ressources nécessaires pour monter les projets à forte valeur ajoutée métier.

En conséquence, les DSI sont de plus en plus nombreuses à vouloir rationaliser la gestion de l’exploitation du SI : moins de fournisseurs –voire un pilote unique-, guichet d’appel unique, mise en œuvre des procédures ITIL (…), pour une transformation progressive en centre de service interne.
Programme complet et inscription en ligne

image_pdfimage_print
loading