Terres Numériques

Lu dans la Presse : « L’opérateur tarnais e-téra signe un accord stratégique avec le groupe chinois ZTE »

LogoTouléco-tarnCréée en 2000, la Saem E-téra dispose d’un réseau fibre optique national doté de plus de 60 points de présence dans l’hexagone, lui permettant d’intervenir sur les marchés très haut débit tant pour les entreprises et les particuliers qu’auprès des opérateurs nationaux.
Afin de répondre aux besoins en évolution permanente des services des réseaux en pleine mutation technologique par ce nouveau partenariat, E-téra mise sur l’émergence des nouveaux usages et contenus numériques : « un champ ouvert pour l’innovation et le développement économique ».
Voir l’article en ligne »

En instance de transfert sur deux hectares de parcelles du parc d’activités Innoprod, E-téra devrait déménager du centre-ville au printemps 2016. Un investissement de 10 millions d’euros.
Dans un premier temps, 10.017m² vont héberger le siège (2000m² de bureaux et 1.000m² de bâti technique), les différentes activités et permettre d’y créer un data center. Un centre de stockage et de traitement de données destiné à développer, entre autres, des solutions cloud computing. La proximité d’un transformateur ErDF et l’acheminement optique ont constitué des atouts techniques incontournables. Sans compter sur la présence de l’école des Mines – Telecoms.
Sur le terrain contigu, 11.200m² sont d’ores et déjà réservés pour accueillir une extension ou des entreprises du secteur de l’économie numérique, des start-ups locales qui ne devraient pas manquer une telle opportunité.

De gauche à droite : Marc Gauché, directeur d’E-téra, Xiong Hui, SVP ZTE, président de la division d’Europe et d’Amérique, Thierry Carcenac, président d’E-téra

De gauche à droite : Marc Gauché, directeur d’e-téra, Xiong Hui, SVP ZTE, président de la division d’Europe et d’Amérique, Thierry Carcenac, président d’e-téra

Un partenariat innovant avec ZTE

Pour l’heure, E-téra s’appuie sur son propre réseau national de plus de 7.000 kilomètres de fibres optiques offrant une large connectivité en France et à l’international, avec de multiples points d’interconnexion, une présence dans les nœuds d’échanges (GIX Paris, Zurich) et des interconnexions aux réseaux d’Initiative publique. Cette infrastructure, hautement sécurisée, intègre les plateformes de téléphonie IP et de télévision d’E-téra. Elle raccordera le nouveau centre opérationnel, « Fil d’Ariane », implanté sur le parc technopolitain Albi-Innoprod, son Data Center de dernière génération et son site de réplication synchrone des données, situé aux portes de Toulouse.

« Fort de plus de cinq ans de collaboration avec E-téra, ZTE a su montrer son savoir-faire et sa compétence en matière de développement de produits électroniques et de solutions de télécommunication. Il est pour nous un partenaire majeur pour la réalisation de projets et services innovants et nous sommes heureux de la signature de ce protocole de coopération stratégique » commente Marc Gauché, directeur général d’E-téra.
Quant à Xiong Hui, SVP ZTE, président de la division d’Europe et d’Amérique, il déclare : « … avec la signature de cet accord rapprochant les services R&D, ZTE pourra soutenir le développement de l’écosystème d’acteurs du numérique favorisé par E-téra et inscrire sa présence dans le tissu économique français ».

Aujourd’hui, E-téra propose de nouveaux services de Cloud Computing pour accompagner les entreprises dans leur révolution numérique et leur offrir un cloud maîtrisé et de confiance. Elle se positionne également comme un acteur du développement du FTTH en France, avec une présence sur de nombreux RIP, raccordables à ses services tripleplay, commercialisés sous la marque Kiwi. Un site de réplication des données sera installé sur la commune de Saint-Sulpice, en mars, qui accueillera, plus tard, un deuxième data center.

Avec la mise en œuvre de projets Smart City, E-téra s’engage dans un relais de croissance stratégique en favorisant des partenariats au sein d’un écosystème d’entreprises, en particulier dans les domaines des objets connectés et des éditeurs de logiciels.
Avec un chiffre d’affaires de sept millions d’euros et un taux de croissance à deux chiffres, la société E-téra contribue au développement de l’économie albigeoise et régionale et compte ainsi atteindre la centaine de salariés d’ici cinq ans. Soit doubler l’effectif actuel.

A.-M.B

image_pdfimage_print
loading