Terres Numériques

Lu sur Localtis.info : « Les futurs collèges numériques confortés par les RIP »

Article de P.Parmantier paru le 15 septembre 2015 sur Localtis.info

LocaltisEXTRAITS

[Alors que la ministre de l’Education nationale vient récemment d’exprimer sa volonté de voir 100% des collèges engagés dans le plan numérique pour l’éducation d’ici la rentrée 2018, les départements ayant financé un réseau d’initiative publique (RIP) de première génération sur leur territoire semblent plutôt en position favorable sur le taux connexion de leurs établissements d’enseignement secondaire.]

[C’est du moins ce que révèle le recensement des établissements scolaires connectés (haut et très haut débit) effectué par l’opérateur d’infrastructures numériques Axione sur les RIP dont il assure l’exploitation et la commercialisation. 600 établissements sur un total de 960 seraient déjà connectés en haut et très haut débit parmi les collèges et lycées, publics et privés, situés dans 12 des 14 territoires opérés par Axione, soit environ 10% du territoire national (1).]

[On relèvera également que le taux de connectivité dans ces territoires friserait les 100% si ne manquaient pas à l’appel bon nombre d’établissements d’enseignement privés, connectés à des niveaux plus limités soit en raison des choix de tracés initiaux des réseaux de collecte, soit en raison d’une moindre mobilisation des établissements sur le sujet. Un décalage que la plupart des collectivités territoriales s’efforcent progressivement de réduire. A titre d’exemple, dans le cas du réseau Amplivia en Rhône-Alpes (hors des RIP Axione), le raccordement des établissements scolaires s’effectue à partir d’un groupement de commandes réunissant les établissements du secteur public qui pourra ultérieurement s’ouvrir aux établissements scolaires privés.]

(1) Ces réseaux d’initiatives publics sont : Adtim (Ardèche/Drôme), Axione Limousin, 17 Numérique (Charente-Maritime), Hautes-Pyrénées Numérique, Lotim (Loire), Mélisa (Maine-et-Loire), Nivertel (Nièvre), Quimper Communauté Télécom, Sartel (Sarthe), SPTHD (Pau), Tours Métropole Numérique, Vaucluse Numérique. Les établissements du Finistère et la communauté de l’agglomération havraise ne sont pas pris en compte, tout comme ceux de l’Aisne, 15e territoire récemment passé en gestion chez l’opérateur (le 24 juillet dernier).

En savoir plus :
• Lire le communiqué de presse d’Axione du 1er septembre 2015
Lire la présentation du réseau RELIEF en Limousin
Lire la présentation du datacenter pédagogique FLOCCUS en Limousin

image_pdfimage_print
loading