Terres Numériques

Revue du web (du 10 au 16 mai)

Souveraineté numérique, très haut débit, traité transatlantique, opérateurs télécoms… Revue de l’actualité au travers d’articles pertinents parus cette semaine sur le web.

LeFigaroLeFigaro.fr, le 16 mai 2014 – Le secteur des télécoms est-il «en ruine», comme le dit Montebourg ?, par Enguérand Renault.
Ce matin au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, le ministre de l’Economie Arnaud Montebourg a été très clair: «le secteur des télécoms est en ruine». «Le gouvernement se bat pour reconstruire le secteur des télécoms en ruine. Je n’ai pas dit que Free était un voyou, il a fait baisser les prix, mais on ne peut pas continuer à avoir une concurrence échevelée comme ça avec des prix les plus bas du monde», a-t-il déclaré.
Lire la suite ⇒

Slate Slate.fr, le 14 mai 2014 – Ma mairie n’est pas sur Internet : c’est grave ?, par Amandine Briand. Les horaires de la piscine, les menus de la cantine, obtenir des documents… Aujourd’hui, le réflexe est de chercher ces informations en ligne. Et la plupart des municipalités ont un site Internet officiel, plus ou moins bien fait. La plupart, mais pas toutes. Lire la suite ⇒

LocaltisLocaltis.info, le 15 mai 2014 – Très haut débit sous moyenne tension, par Philippe Parmantier – Les craintes d’une révision à la baisse des ambitions du plan Très Haut Débit avaient peu à peu pris forme au cours des derniers mois en raison d’une conjoncture défavorable. Le colloque THD 2014, organisé le 13 mai par l’Avicca, a apporté des clarifications et quelques assurances sur les priorités gouvernementales et les moyens engagés. Lire la suite ⇒

LogoUsineDigitaleL’Usine Digitale, le 16 mai 2014 – Arnaud Montebourg veut renforcer les opérateurs télécoms européens pour lutter contre l’hégémonie de Google, par Sylvain Arnulf. Lire la totalité de l’article ⇒

Morceaux choisis :

“Nous ne voulons pas devenir une colonie numérique des géants du web”. Arnaud Montebourg, invité du nouveau collectif européen Open Internet Project, qui vient de déposer plainte contre Google, fait de cette question “un enjeu de souveraineté”. “La liberté et la créativité ne peuvent s’accommoder de monopoles”, tranche-t-il.
Et le ministre de fustiger, une fois de plus, les autorités de la concurrence. “La Commission européenne, ainsi que les autorités nationales et européennes de la concurrence, n’ont eu de cesse de maintenir la pression sur nos opérateurs téléphoniques. Nous souhaitons relâcher cette pression car les opérateurs ont une mission de service public : aider les gouvernements à déployer les infrastructures de très haut débit. Affaiblir nos acteurs du numérique, c’est renforcer le monopole des autres. Les géants de l’internet ont pu progresser en Europe sans aucune forme de contribution aux infrastructures, ni même à l’impôt. Les opérateurs télécoms sont en quelque sorte les lilliputiens qui se battent entre eux pendant que les Gulliver s’installent dans leur domaine.”

NumericussNumericuss, le 15 mai 2014 – Altitude Infrastructure rachète CitéVision. Est-ce le premier signe tangible d’un changement de stratégie des opérateurs aménageurs du territoire ?, par Jean-Pierre Jambes. Altitude Infrastructure vient d’annoncer l’acquisition de l’infrastructure fibre optique et câble de l’opérateur amiénois France CitéVision et de son activité de fournisseur d’accès internet grand public sous la marque CityPlay. C’est le premier véritable investissement  d’Altitude dans une boucle locale non issue d’un Réseau d’Initiative Publique (RIP). Un vrai changement donc pour cette entreprise. C’est peut-être aussi le premier signe tangible d’une possible révision de la stratégie des opérateurs aménageurs des territoires ? Lire la suite ⇒

LesEchosLes Echos, le 14 mai 2014 – Pour Montebourg, la France ne doit pas devenir une « colonie numérique » des Etats-Unis. « Le monopole de fait de Google sur les moteurs de recherche (…) soulève des enjeux de souveraineté et de concurrence importants », estime le ministre de l’Economie qui appelle à réguler le « pouvoir exorbitant » du géant américain. Lire la suite ⇒

LogoUsineDigitaleL’Usine Digitale, le 13 mai 2014 – Le câble sème un peu plus la zizanie dans le très haut débit, par Emmanuelle Delsol. Les cinq opérateurs télécoms français ont profité du colloque sur le THD de l’Avicca pour échanger de façon vive comme à leur habitude. Mais cette fois, sur fond de rachat de SFR par Numéricable et de montée en puissance du câble.
Lire la suite ⇒

SiliconSilicon.fr, le 13 mai 2014 – Souveraineté numérique : vers une reconquête française ?, par Ariane Beky. Les Assises de la souveraineté numérique ont été l’occasion pour les intervenants d’écarter le spectre du protectionnisme au nom de l’innovation et de l’audace, mais avec un rééquilibrage fiscal entre acteurs européens et géants du web américains.
Lire la suite ⇒

LaTribuneLa Tribune.fr, 13 mai 2014 – Très haut débit : Free, Bouygues et Orange unis contre Numericable, par Delphine Cuny.
Les concurrents du câblo-opérateur critiquent la qualité du débit de son réseau et son régime dérogatoire, alors que le rachat de SFR pourrait changer la donne du déploiement du très haut débit en France. Lire la suite ⇒

LeMondeLe Monde.fr, 7 mai 2014 – Traité transatlantique : le numérique français à l’offensive ? Par Maxime Vaudano.
Faire en sorte que le numérique soit aussi bien défendu que la betterave, tel est, en substance, l’objectif du Conseil national du numérique (CNN). Dans un rapport remis, mercredi 7 mai, à la secrétaire d’Etat au commerce extérieur, Fleur Pellerin, l’instance consultative insiste sur la nécessité de placer d’urgence les enjeux numériques au cœur des négociations en cours sur le futur traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis (Tafta, Transatlantic Free Trade Area). Lire la suite ⇒

LogoUsineDigitaleL’Usine Digitale, le 9 mai 2014 – L’avenir de l’Europe passera par le numérique, si… par Yann-Maël Larher, doctorant en droit social sur les TIC dans l’entreprise (Université Paris 2 – Assas). Numérique ou Europe, ils font partie de notre quotidien. Deux réalités pourtant malmenées par trop de politiciens qui en font les boucs-émissaires de nos maux et de nos craintes.

→ Morceaux choisis :

“L’Europe, comme elle a su le faire pour la politique agricole commune, a besoin d’une politique numérique commune.”
“L’émergence de champions numériques européens est largement conditionnée à la remise à plat de la fiscalité européenne. Il faut donner aux entreprises des règles simples, uniques, qui leur permettent de jouer équitablement en matière de fiscalité et de concurrence pour pleinement prospérer.”
“Sur ce dossier comme sur beaucoup d’autres, il est également urgent d’aller plus vite. La création et l’harmonisation des directives à l’échelle européenne prennent trop de temps. Or, si l’Europe ne prend pas rapidement des décisions sur le numérique, elle sera définitivement dépassée par les pays qui utilisent intensivement cette ressource d’emplois et de croissance.” Lire l’article dans sa totalité ⇒

image_pdfimage_print