La Presse en parle ! ARIANE.NETWORK ouvre son datacenter Fil d’Ariane

Datacenter_ArianeNetwork 1
L’annonce de l’ouverture du datacenter Fil d’Ariane par ARIANE.NETWORK le vendredi 16 février 2018 par la voie d’un communiqué de presse a été relayée par plusieurs médias.

 


Les-échos


Ariane Network ouvre un nouveau data center à Albi
Les Echos, 20 février 2018 – Lire l’article en pdf


L'Usine Nouvelle LogoAriane.Network lance son nouveau datacenter à AlbiL’Usine Nouvelle, 16 février 2018 – Lire l’article en pdf


Degroupnews LogoFil d’Ariane : la fibre optique, colonne vertébrale du nouveau datacenter d’ARIANE.NETWORKDegroupnews 19 février 2018 – Lire l’article en pdf  ou en ligne


LocaltisOccitanie – Inauguration d’un datacenter à AlbiLocaltis, 16 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne

 


ChannelNews LogoAriane.Network ouvre un datacenter de nouvelle génération aux portes de Toulouse – ChannelNews16 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne


GlobalSecurity Mag LogoAriane.Network ouvre son datacenter Fil d’Ariane au coeur de la Région Occitanie – GlobalSecurity Mag, 16 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne

 


ITChannel LogoFil d’Ariane, le datacenter nouvelle génération d’Ariane.Network près de Toulouse – ITChannel 17 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne


LesEchosComment le département du Tarn développe ses datacenters – Les Echos.Fr 19 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne

 


Villes de France

 

Un datacenter construit à Albi – Ondes Urbaines 21 février 2018 – Lire l’article en pdf  ou en ligne




La Presse en parle ! Les Pays de la Loire lancent l’application mobile Gigalis

Cliquez sur le titre de l’article pour y accéder

ouest-france

Une application pour tester son réseau mobile en Pays de la Loire

 

 

presse-ocean

Internet mobile – Une appli pour traquer les zones blanches de la région

 

LogoZDNET

 

3G/4G : les Pays de la Loire invitent ses habitants à mesurer eux-mêmes la qualité de service

 

 

Localtis

Avec l’appli Gigalis, la région Pays de la Loire veut crowdsourcer les zones blanches

 

journaldescommunes

Les Pays de la Loire testent les réseaux mobiles grâce au crowdsourcing

 

telenantes

La région lance une appli mobile pour identifier les zones blanches

 

 

france-bleu-mayenne

Gigalis, l’application pratique même en zone blanche

 

 

 

univers-freebox

 

La région Pays de la Loire fait appel à ses habitants pour mesurer la qualité de la couverture 2G/3G/4G des opérateurs

 

francemobiles

La région Pays de la Loire demande à ses habitants de mesurer la qualité de couverture des opérateurs

 

 

hitwest

 

Les ligériens invités à mesurer leur connexion 2, 3 et 4G

 

 

 

iphonesoft

 

Gigalis (Pays de la Loire) : l’app qui mesure les réseaux 2G/3G/4G

 

 

 

lamayenneonadore

Les Mayennais invités à évaluer la qualité du réseau 2, 3, 4G dans leur commune

 

free-news

Une appli pour mesurer la qualité des réseaux 2G/3G/4G en Pays de la Loire

 

lillybelle

3G/4G : les Pays de la Loire invitent ses habitants à mesurer eux-mêmes la qualité de service

 

 




Aisne THD : signature de la délégation de service public du réseau numérique départemental

Source : site web d’Axione

L’USEDA (Union des Secteurs d’Energie du Département de l’Aisne) a choisi de confier au groupement Axione / Bouygues Energies & Services une partie de l’établissement du Réseau d’Initiative Publique (RIP) à Très Haut Débit de l’Aisne et son exploitation pour une durée de 30 ans.

La signature officielle du contrat de délégation de service public (DSP) a eu lieu le jeudi 1er octobre à Laon, en présence de Daniel Dumont, Président de l’USEDA et de Pierre-Eric Saint André, Directeur Général d’Axione, sous l’égide de Raymond Le Deun, Préfet de l’Aisne et de Nicolas Fricoteaux Président du Conseil départemental de l’Aisne. Ce nouveau RIP vise à desservir en FTTH (Fibre jusqu’à l’abonné) 757 communes de l’Aisne en Très Haut Débit, soit 200 000 foyers. L’investissement initial dans le réseau s’élève à 150 millions d’euros dont 67 millions de participations publiques.

Aisne THD : délégataire de service public de l’USEDA

LogoAxioneEn ce 1er octobre 2015, la signature du contrat de Délégation de Service Public entre le groupement Axione / Bouygues Energies & Services et l’USEDA a donné naissance à la société de projet « Aisne THD ».

Aisne THD, société dédiée au projet très haut débit axonais,  est en charge de la conception-construction de 70.000 prises FTTH et de l’exploitation technique et commerciale de 220 000 prises FTTH en tout sur une durée de 30 ans.

Aisne THD rassemble au sein de son actionnariat des acteurs de premiers plans industriels et financeurs de l’aménagement numérique auprès des collectivités : le fonds BTP Impact Local (55%) géré par MIROVA (groupe BPCE), la Caisse des Dépôts et Consignations (30%), et Axione/Bouygues Energies & services (groupe Bouygues Construction) (15%).

Le partenaire financier (emprunt bancaire) d’Aisne THD est la Caisse d’Epargne Picardie (CEPIC).
Ce partenariat industriel et financier (AXIONE BOUYGUES ENERGIES & SERVICES, MIROVA, CDC) apporte une réponse concrète, permettant de relever le défi de l’accès au numérique dans les zones à faibles densités de population.

Il convient de souligner que ces partenaires sont déjà associés pour la gestion de 12 Réseaux d’Initiative Publique (RIP).
« Le déploiement de la fibre optique permettra de connecter 757 communes du département de l’Aisne, essentiellement rurales, au très haut débit et d’offrir aux axonais des services équivalents à ceux des grandes villes », précise Thierry Houdard, Directeur de la société Aisne THD. « Avec ce projet d’envergure, il s’agit de contribuer à l’amélioration de l’attractivité et de la compétitivité de ce territoire picard ».

Télécharger le Dossier de Presse USEDA AXIONE / BOUYGUES ENERGIES & SERVICES




Axione Limousin raccorde en fibre optique un fleuron des implants biocéramiques : l’entreprise I.CERAM

DSC03096Deux acteurs majeurs de la santé raccordés en Très Haut Débit au réseau Dorsal ont fait la Une des médias, en juin dernier, par l’annonce d’une prouesse chirurgicale inédite : la 1ère implantation mondiale d’un sternum en céramique sur une patiente souffrant d’un cancer.

L’opération réalisée avec succès par le Dr François Bertin (photo ci-dessus) du CHU de Limoges marque un tournant dans la chirurgie des infections et des métastases osseuses. La prouesse a été de supprimer totalement (ou presque) les risques d’infection pour le patient par une intégration osseuse durable de  l’implant et une réduction significative du temps d’opération.

ImpressionC’est I.CERAM, basée à Limoges  sur Ester Technopôle et spécialiste des implants biocéramiques, qui a fourni le sternum en céramique. « Axione Limousin est fière de compter parmi les usagers du réseau Dorsal cette entreprise qui ambitionne de devenir un acteur de 1er plan dans le domaine des implants en biocéramiques à destination de la chirurgie de tous types d’infections osseuses » souligne Frédéric Bordes, son Directeur.

En effet, la société I.CERAM a choisi de se raccorder en fibre optique début 2015 pour faciliter la croissance de son activité, notamment à l’international.  « L’entreprise se développait à grande vitesse depuis quelques années mais notre connexion devenait trop juste en termes de débit et de qualité de service. Depuis que nous avons basculé du cuivre vers la fibre, c’est le jour et la nuit ! » s’enthousiasme Christophe Durivault, directeur financier d’ I.CERAM.

Créée en 2006, cette PME de 28 personnes jouit d’un fort potentiel de développement du fait de son activité très spécifique, à la croisée de trois domaines : la céramique, le vieillissement de la population et la cancérologie. « Le très haut débit contribue à améliorer nos activités de recherche, facilite nos échanges avec les hôpitaux et les professionnels de santé. Il  nous permet de mieux communiquer avec nos clients grâce à une diffusion plus fluide des informations ». Démonstrations en vidéo des produits sur leur site web, mise à disposition de documentations techniques, vidéos sur les temps opératoires, mais aussi web-conférences en direct avec des hôpitaux situés à l’étranger – au Costa Rica, en Italie, en Angleterre et bientôt en Asie – avec des démonstrations de pose d’implants à distance. « A terme, notre connexion THD devrait également nous permettre de superviser nos machines de production à distance et d’assurer ainsi un contrôle permanent sur notre production, ce qui constituera un vrai progrès dans la gestion de nos activités » explique Christophe Durivault.

Engagée dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises* I.CERAM tient à souligner que « le choix du raccordement au réseau public limousin de télécommunication contribue aussi à donner du sens à notre démarche locale, notamment en tissant des liens de proximité avec nos fournisseurs, à l’image d’Axione Limousin ». Un petit « supplément d’âme » qui contribue à l’engagement de cette entreprise innovante en faveur d’un développement plus durable.
* La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire. Plus simplement, c’est « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable.

La société I.CERAM conçoit, fabrique et commercialise des implants orthopédiques innovants (11 brevets internationaux) et des implants en céramique offrant une biocompatibilité unique. S’appuyant sur son savoir-faire et une expérience de plus de 30 ans de ses dirigeants, la société a décidé d’accélérer fortement son développement sur les biocéramiques. I.CERAM est labellisée « entreprise innovante », certifiée ISO 9001, ISO 13485 et bénéficie du marquage CE.

En savoir plus sur l’évènement : Communiqué de presse CHU de Limoges / I.CERAM




Nordnet, nouvel opérateur partenaire d’Axione, propose une offre WiMAX sur 7 territoires

LogoAxione» Télécharger le communiqué du 16 mars 2015

Après avoir proposé son offre Internet WiMAX dans le Limousin fin 2014, Nordnet, une société du groupe Orange, déploie son offre Haut-Débit sur six autres territoires sur lesquels Axione opère un réseau d’initiative publique.
Les départements de Charente-Maritime, Maine-et-Loire, Sarthe, Nièvre et les communautés de communes de Quimper et de Tours vont pouvoir bénéficier de cette solution qui repose sur les ondes hertziennes et apporte une connexion Internet Haut-Débit jusqu’à 10 Mbps.
LogoNordnetEn complément, Nordnet inclut dans ses offres du téléphone par Internet illimité.  Pour profiter de ces services, l’abonné dispose d’une antenne WiMAX extérieure fournie, installée et maintenue par les filiales d’Axione Infrastructures présentes sur le terrain : 17-Numérique, Mélisa, Sartel, Nivertel, Quimper Communauté Télécom, Tours Métropole Numérique et Axione Limousin, délégataires du service public haut-débit des collectivités territoriales.

« Convaincus que l’Internet Haut-Débit doit être accessible à tous, partout en France, nous proposons des solutions de connexion alternatives depuis plusieurs années. En déployant nos offres Internet WiMAX sur les Réseaux d’Initiative Publique opérés par Axione, nous confirmons notre volonté d’apporter une solution performante et complète aux foyers qui demeuraient privés d’un accès Internet rapide », déclare Francis PIET, Président Directeur Général de Nordnet.

Axione, précurseur dans le déploiement du WiMAX a su faire évoluer cette technologie pour passer d’une connexion de 2 Mbps à une connexion de 10 Mbps. L’entreprise poursuit d’ailleurs ses efforts pour continuer à faire évoluer tant la qualité du réseau que les débits, pour répondre au mieux aux besoins de ses clients opérateurs et des usagers des territoires.

« Après la réussite du pilote mené dans le Limousin, Axione est très satisfait de voir sa collaboration avec Nordnet s’étendre à l’échelle nationale. La confiance qu’ils nous témoignent confirme notre expertise et notre capacité à gérer de bout en bout la chaîne d’exploitation et de supervision de la technologie WiMAX » explique Frédéric BORDES, Directeur d’Axione Limousin en charge du déploiement WiMAX à l’échelle de l’ensemble des réseaux Axione.

Une offre ajustée à prix serré

L’offre Internet WiMAX de Nordnet est disponible sur l’ensemble des territoires couverts par une station de base WiMAX gérée par les filiales d’Axione Infrastructures. Elle inclut un débit jusqu’à 10 Mbps en réception et jusqu’à 512 Kbps en émission, permettant de profiter des ressources de l’Internet à grande vitesse : consultation rapide de sites Internet, visionnage de vidéos,  jeux et achats en ligne, consultation de comptes bancaires, écoute de musique, réseaux sociaux, partage de photos…
Pour 34,90 € par mois, les abonnés bénéficient également du téléphone illimité vers les fixes de France. Une offre Internet WiMAX+ à 44,90 €/mois, avec appels illimités vers les fixes (France + 43 destinations) et vers les mobiles (France + 7 destinations) est également disponible.

Nordnet met à disposition de ses clients Internet WiMAX une NordnetBox, permettant de connecter plusieurs appareils à Internet avec ou sans fil (Wi-Fi), de téléphoner par Internet, de partager des fichiers multimédia, une imprimante…
Pour vérifier son éligibilité aux offres Internet WiMAX, l’utilisateur peut effectuer un test sur www.nordnet.com ou contacter le Service Clients Nordnet au 09 69 360 360.

L’installation et l’équipement WiMax sont pris en charge par Axione Infrastructures

Une antenne extérieure WiMAX est mise à disposition des abonnés qui souscriront avant le 30 juin 2015. La fourniture, la livraison, l’installation et la maintenance de ce matériel sont pris en charge par un installateur agréé par la délégation de service public. Cet installateur contacte les abonnés Nordnet par téléphone pour fixer la date d’installation. Le « Service Après Vente » (SAV) est également pris en charge par la délégation de service public pendant toute la durée de l’abonnement (remplacement éventuel sans frais selon le diagnostic technique effectué).




Lu sur SiPublic.info : Ardèche Drôme Numérique (ADN) mise sur le FTTH

Par Luc Derriano, le 30 janvier 2015 – Ci-dessous morceaux choisis.
Pour lire l’article en ligne, cliquez ici

SiPublic[…] Le syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique devrait déployer son réseau de fibre optique jusqu’à l’abonné, en 10 ans. Déjà pionnier de la mise en place d’un RIP concessif, il opte désormais pour un accord-cadre multi-attributaires, alors que d’autres collectivités retiennent le dialogue compétitif, la conception-réalisation, ou « l’affermo-concessif ». Quels sont les avantages de cette nouvelle procédure ?[…]

[…] Du haut au très haut débit, il n’y a pas qu’une (très haute) marche à franchir mais aussi plusieurs marchés à passer. Le syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique (ADN), déjà pionnier en France dans son organisation interdépartementale, innove désormais en choisissant une procédure originale pour lancer la première phase des travaux, dès fin janvier. ADN est en effet le premier (et le seul) à utiliser l’accord-cadre multi-attributaire pour poursuivre l’aménagement numérique en fibre optique de son territoire. « Un choix audacieux », selon Annick Aguado, la chef de projet achats innovants du conseil général de l’Ardèche. L’objectif : fournir le FttH dans 642 communes (sur 708) des deux  départements, dans des zones délaissées par les opérateurs privés. Cette première phase représente un budget de 270 M€, pour les cinq premières années, dont une subvention de l’Etat de 92 M€, attribuée le 28 octobre dernier, dans le cadre de l’appel à projet « France Très Haut Débit ».[…]

[…] Pour mémoire, le premier réseau de collecte et de desserte au haut débit, a été réalisé entre 2008 et 2011, pour 100 millions d’euros, sous la forme classique d’une DSP sur 25 ans (attribuée à ADTIM, filiale d’Axione). La dorsale de 2300 km de fibre optique relie les entreprises (250 ZAE), 500 sites publics et 11 000 logements. Elle a permis d’offrir le triple ou quadruple play à 96% des habitants. Tous les foyers en zone blanche ADSL ont été connectés (même certaines fermes les plus reculées). Près de 2800 entreprises ont été raccordées en FttB.[…]

[…] « Le déploiement du réseau va prendre 10 ans, ce qui est très long, trop long pour des opérateurs privés délégataires d’une concession où le schéma classique, c’est plutôt deux ans de construction et 25 ans d’exploitation », explique Sylvain Valayer, le DGS d’ADN. S’y ajoute le fait que le financement de l’opération n’est assuré que pour les cinq prochaines années pour le moment. Ce projet d’aménagement numérique représente en effet un investissement total de plus de 460 millions d’euros. ADN, qui compte 29 communautés de communes et d’agglomération adhérentes depuis la fin de l’année 2014 en plus des deux départements, a pour le moment bouclé un plan de financement de 270 millions d’euros, dont 92 sont apportés par l’Etat.[…]

[…] L’avis de publicité du marché devrait être lancé d’ici la fin de mois de janvier, le choix des candidats effectué fin mars et le dépôt des offres finales bouclé à l’été 2015.[…]




Colloque de la Mission Ecoter « Systèmes d’information et métiers », le 11 février à Paris

LogoMissionEcoterCette journée est organisée en deux parties pour traiter de deux sujets qui convergent et se nourrissent l’un l’autre.
1ère partie : DONNÉES, SÉCURITÉ, GESTION DES RISQUES
2ème partie : DES SI AUX CENTRES DE SERVICES INTERNES – POUR QUI ET POUR QUOI ?

Matinée

Smart cities, smart grids, big data, modes cloud, machine to machine et internet des objets, téléservices, transports, paiements à distance, santé-social, éducation : jamais autant de données n’ont été produites, échangées, gérées, stockées par ou via autant d’outils technologiques pour répondre à l’évolution des usages, à la modernisation des services publics et à la transformation de la chaîne de valeurs des administrations in fine ; jamais auparavant, les directions métiers n’ont été actrices dans ce mouvement… Et plus que jamais les DSI doivent redoubler de vigilance par rapport aux enjeux sécuritaires et réglementaires.

Référentiel général de sécurité, protection de la confidentialité, de l’intégrité, disponibilité des données, authentification, certification numérique des échanges et transactions en ligne, prévention de cyber risques, du détournement d’un site web, d’un déni de service, d’un vol de données : le digital bouscule la façon de travailler, d’échanger entre administrations publiques d’Etat et/ou de collectivités, avec les prestataires… et dans la relation aux usagers[1].

Les enjeux sécuritaires et réglementaires concernent autant les administrations d’Etat, les directions métiers des collectivités territoriales qui déploient des services numériques parfois sans contraintes techniques apparentes, que les directions générales et les élus, pour lesquels la valeur réside dans ces services et ces usages, qu’il convient de ne pas occulter en amont des projets, avec les prestataires, afin de prévenir de tout risque et créer un socle solide à la confiance numérique à l’endroit des usagers des services publics.

Après-midi

Les collectivités territoriales, comme tous les organismes de l’Etat, doivent améliorer leur gestion et les services rendus aux citoyens, à budgets au mieux constants.
Le « Système d’Information » n’échappe pas à la règle du « faire plus avec moins ».

Face à ce constat, les Directions des Systèmes d’Information (DSI) s’organisent pour fournir des services à valeur ajoutée au-delà du quotidien, en liaison de plus en plus forte avec les métiers.
Le quotidien, incluant le pilotage des infrastructures –postes de travail/réseaux/serveurs/parcs connexes- doit, lui aussi, faire l’objet d’une rationalisation et d’une industrialisation accrues, pour en diminuer les coûts de gestion, rendre plus efficace le service rendu, et dégager les ressources nécessaires pour monter les projets à forte valeur ajoutée métier.

En conséquence, les DSI sont de plus en plus nombreuses à vouloir rationaliser la gestion de l’exploitation du SI : moins de fournisseurs –voire un pilote unique-, guichet d’appel unique, mise en œuvre des procédures ITIL (…), pour une transformation progressive en centre de service interne.
Programme complet et inscription en ligne

loading