Aisne THD : signature de la délégation de service public du réseau numérique départemental

Source : site web d’Axione

L’USEDA (Union des Secteurs d’Energie du Département de l’Aisne) a choisi de confier au groupement Axione / Bouygues Energies & Services une partie de l’établissement du Réseau d’Initiative Publique (RIP) à Très Haut Débit de l’Aisne et son exploitation pour une durée de 30 ans.

La signature officielle du contrat de délégation de service public (DSP) a eu lieu le jeudi 1er octobre à Laon, en présence de Daniel Dumont, Président de l’USEDA et de Pierre-Eric Saint André, Directeur Général d’Axione, sous l’égide de Raymond Le Deun, Préfet de l’Aisne et de Nicolas Fricoteaux Président du Conseil départemental de l’Aisne. Ce nouveau RIP vise à desservir en FTTH (Fibre jusqu’à l’abonné) 757 communes de l’Aisne en Très Haut Débit, soit 200 000 foyers. L’investissement initial dans le réseau s’élève à 150 millions d’euros dont 67 millions de participations publiques.

Aisne THD : délégataire de service public de l’USEDA

LogoAxioneEn ce 1er octobre 2015, la signature du contrat de Délégation de Service Public entre le groupement Axione / Bouygues Energies & Services et l’USEDA a donné naissance à la société de projet « Aisne THD ».

Aisne THD, société dédiée au projet très haut débit axonais,  est en charge de la conception-construction de 70.000 prises FTTH et de l’exploitation technique et commerciale de 220 000 prises FTTH en tout sur une durée de 30 ans.

Aisne THD rassemble au sein de son actionnariat des acteurs de premiers plans industriels et financeurs de l’aménagement numérique auprès des collectivités : le fonds BTP Impact Local (55%) géré par MIROVA (groupe BPCE), la Caisse des Dépôts et Consignations (30%), et Axione/Bouygues Energies & services (groupe Bouygues Construction) (15%).

Le partenaire financier (emprunt bancaire) d’Aisne THD est la Caisse d’Epargne Picardie (CEPIC).
Ce partenariat industriel et financier (AXIONE BOUYGUES ENERGIES & SERVICES, MIROVA, CDC) apporte une réponse concrète, permettant de relever le défi de l’accès au numérique dans les zones à faibles densités de population.

Il convient de souligner que ces partenaires sont déjà associés pour la gestion de 12 Réseaux d’Initiative Publique (RIP).
« Le déploiement de la fibre optique permettra de connecter 757 communes du département de l’Aisne, essentiellement rurales, au très haut débit et d’offrir aux axonais des services équivalents à ceux des grandes villes », précise Thierry Houdard, Directeur de la société Aisne THD. « Avec ce projet d’envergure, il s’agit de contribuer à l’amélioration de l’attractivité et de la compétitivité de ce territoire picard ».

Télécharger le Dossier de Presse USEDA AXIONE / BOUYGUES ENERGIES & SERVICES




e-téra lance son offre Kiwi Fibre Optique sur le réseau FTTH du Calvados

» Télécharger ici le communiqué de presse du 29 septembre 2015

Lire l’annonce dans la presse : ITRNews (1er oct. 2015), Décideur Public (29 sept. 2015), Degroupnews (2 oct. 2015), Ouest France (30 sept. 2015), Ariase.com (5 oct.2015) 


Logo-e-téra

 e-téra, opérateur de services Très Haut Débit fibre optique pour les particuliers, poursuit son développement en France avec le lancement de son offre Kiwi, sur le réseau départemental public Fibre Calvados.
Déjà disponible en Cœur Côte Fleurie, Kiwi arrive sur 20 nouvelles communes* pour 28 000 foyers calvadosiens.

* ANGERVILLE – AUBERVILLE – BASLY – BENY SUR MER – CABOURG – CRESSERONS – CRICQUEVILLE EN AUGE – DOUVILLE EN AUGE – DOUVRES LA DELIVRANDE – DOZULE – FONTAINE HENRY – GONNEVILLE SUR MER – GOUSTRANVILLE – HOULGATE – LANGRUNE SUR MER – LUC SUR MER – PUTOT EN AUGE – ST AUBIN SUR MER – ST LEGER DUBOSQ – VARAVILLE

Opérateur engagé depuis plus de 15 ans dans l’aménagement numérique des territoires et le déploiement de services Très Haut Débit, e-téra est un acteur du développement du FTTH (Fibre Optique jusqu’à l’abonné), avec une présence forte sur les RIP (Réseaux d’Initiative Publique) interconnectés à son réseau fibre optique national.

LogoKiwiPrésent en Côte Fleurie depuis plus de 3 ans, e-téra étend sa couverture sur le département et propose désormais son offre FTTH avec le service Kiwi Fibre Optique, aux 28 000 premiers foyers raccordables au réseau Fibre Calvados. Les habitants éligibles peuvent souscrire dès aujourd’hui pour une mise en service de la fibre dans un délai de quelques semaines.

« Le déploiement de notre offre Kiwi sur le réseau Fibre Calvados concrétise notre volonté affirmée dès 2012 de nous associer à ce projet de grande envergure** mené par le Département – explique Marc Gauché, Directeur d’e-téra. Elle s’inscrit dans la continuité de notre stratégie de développement qui vise à offrir toujours plus de services et d’innovation, avec une technologie permettant de profiter pleinement des applications actuelles et en capacité de supporter les usages de demain. »
**93 communes seront desservies par la fibre d’ici à fin 2015, puis 288 communes en 2016 et 378 supplémentaires à partir de 2017.

Une offre multiplay associant applis et web sur la TV avec Androïd

L’offre Kiwi Fibre Optique d’e-téra est proposée au prix de 34,90€ /mois (+ kit de connexion 3€/mois) avec un débit jusqu’à 100 Mbit/s en réception comme en émission. Elle inclut :
• un accès Internet illimité
• la Téléphonie illimitée vers les fixes en France métropolitaine et de nombreux services inclus
• la Télévision en haute définition avec un bouquet de 90 chaînes
• un Média Center intégré pour accéder à ses photos, films, musiques… stockés sur son PC, un disque dur, une clé USB… avec le confort d’affichage de la TV
• des Applis Multimédia comme Youtube sans limitation, Flickr, les réseaux sociaux… et un navigateur web directement accessibles sur la TV.

« C’est une nouvelle expérience que nous proposons aux utilisateurs – précise Gisèle Delebarre, Responsable du Marché Grand Public d’e-téra. L’offre Kiwi va plus loin grâce à l’environnement Androïd du Boîtier TV-Multimédia qui permet l’accès à un univers enrichi avec un catalogue d’applications et tout le web directement sur la télévision. La télécommande de dernière génération est équipée d’une fonction gyroscope pour interagir avec le boîtier TV d’un simple mouvement du poignet et d’un clavier alphanumérique permettant la saisie de mots clés, de messages et une navigation internet facilitée ! »

e-téra propose à ses clients un accompagnement personnalisé et une assistance technique  6J/7, assurés par des équipes dédiées. Les équipements Kiwi sont remplacés gratuitement en 24H par Chronopost et une équipe technique partenaire peut si nécessaire intervenir au domicile du client.
Gage de qualité de service, e-téra supervise et maîtrise l’ensemble de ses plateformes de services depuis son centre opérationnel.

Une offre spéciale de lancement et le raccordement sans frais à la fibre

A l’occasion de son arrivée sur ces 20 nouvelles communes du Calvados, e-téra propose une offre spéciale d’abonnement.
Le forfait Kiwi est proposé à 28,90€/mois les 6 premiers mois au lieu de 34,90€ (+ 3€/mois pour la location du matériel KiwiBox et Boîtier TV).
Le raccordement du logement à la fibre est gratuit, quel que soit le type de raccordement (collectif, individuel aérien ou souterrain). Aucun frais de mis en service, ni dépôt de garantie pour la mise à disposition du matériel ne sont demandés au client.

Avec le lancement de son offre Kiwi sur le réseau Fibre Calvados, l’opérateur e-téra permet un accès à la fibre pour tous !

Plus de détails et renseignements sur le service sur http://www.kiwi-fibre.fr

 




Lu sur Localtis.info : « Les futurs collèges numériques confortés par les RIP »

Article de P.Parmantier paru le 15 septembre 2015 sur Localtis.info

LocaltisEXTRAITS

[Alors que la ministre de l’Education nationale vient récemment d’exprimer sa volonté de voir 100% des collèges engagés dans le plan numérique pour l’éducation d’ici la rentrée 2018, les départements ayant financé un réseau d’initiative publique (RIP) de première génération sur leur territoire semblent plutôt en position favorable sur le taux connexion de leurs établissements d’enseignement secondaire.]

[C’est du moins ce que révèle le recensement des établissements scolaires connectés (haut et très haut débit) effectué par l’opérateur d’infrastructures numériques Axione sur les RIP dont il assure l’exploitation et la commercialisation. 600 établissements sur un total de 960 seraient déjà connectés en haut et très haut débit parmi les collèges et lycées, publics et privés, situés dans 12 des 14 territoires opérés par Axione, soit environ 10% du territoire national (1).]

[On relèvera également que le taux de connectivité dans ces territoires friserait les 100% si ne manquaient pas à l’appel bon nombre d’établissements d’enseignement privés, connectés à des niveaux plus limités soit en raison des choix de tracés initiaux des réseaux de collecte, soit en raison d’une moindre mobilisation des établissements sur le sujet. Un décalage que la plupart des collectivités territoriales s’efforcent progressivement de réduire. A titre d’exemple, dans le cas du réseau Amplivia en Rhône-Alpes (hors des RIP Axione), le raccordement des établissements scolaires s’effectue à partir d’un groupement de commandes réunissant les établissements du secteur public qui pourra ultérieurement s’ouvrir aux établissements scolaires privés.]

(1) Ces réseaux d’initiatives publics sont : Adtim (Ardèche/Drôme), Axione Limousin, 17 Numérique (Charente-Maritime), Hautes-Pyrénées Numérique, Lotim (Loire), Mélisa (Maine-et-Loire), Nivertel (Nièvre), Quimper Communauté Télécom, Sartel (Sarthe), SPTHD (Pau), Tours Métropole Numérique, Vaucluse Numérique. Les établissements du Finistère et la communauté de l’agglomération havraise ne sont pas pris en compte, tout comme ceux de l’Aisne, 15e territoire récemment passé en gestion chez l’opérateur (le 24 juillet dernier).

En savoir plus :
• Lire le communiqué de presse d’Axione du 1er septembre 2015
Lire la présentation du réseau RELIEF en Limousin
Lire la présentation du datacenter pédagogique FLOCCUS en Limousin




Rentrée scolaire à très haut débit avec Axione : déjà 600 collèges et lycées connectés

LogoAxioneA l’heure de la rentrée scolaire et de la mise en route du Plan du Numérique à l’Ecole, Axione fait le point sur le raccordement en très haut débit des établissements scolaires situés sur les 12 territoires* où elle opère un RIP (Réseau d’Initiative Publique).

Depuis la création de ces RIP, Axione a raccordé 600 collèges et lycées en haut et très haut débit. Grâce à ces connexions sécurisées et performantes, les établissements sur ces territoires peuvent, d’ores et déjà, développer des usages numériques innovants pour les élèves et les enseignants.

Télécharger le communiqué du 1er septembre 2015

Axione a recensé sur 12 RIP le nombre de collèges et de lycées – publics et privés – connectés au haut et très haut débit (la majorité est raccordée en fibre optique) :

  • Parmi les 626 collèges sur les territoires observés, 411 collèges sont raccordés en haut et très haut débit, soit plus de 65% des collèges. Le taux est de 100% sur quatre territoires : Charente-Maritime (17 Numérique), Ardèche-Drôme (ADTIM), Vaucluse (Vaucluse Numérique), Nièvre (Nivertel).
  • Parmi les 337 lycées sur les territoires observés, 193 lycées sont raccordés en HD et THD, soit 57% des lycées. Le taux est de 100% sur deux territoires : Ardèche-Drôme (ADTIM) et Limousin (Axione Limousin)

(*) ADTIM, Axione Limousin, 17 Numérique, Hautes-Pyrénées Numérique, Lotim, Mélisa, Nivertel, Quimper Communauté Télécom, Sartel, SPTHD, Tours Métropole Numérique, Vaucluse Numérique.

Le Plan du Numérique à l’Ecole fait sa rentrée 2015

En mai dernier, le Président de la République a dévoilé le Plan numérique pour l’éducation pour lequel 1 milliard d’euros sur trois ans devraient être investis. La première étape dite phase opérationnelle de déploiement consistera dès cette rentrée 2015 à connecter près de 600 établissements (350 écoles et 220 collèges) permettant ainsi à plus de 70 000 élèves et 8 000 enseignants d’expérimenter dès la rentrée prochaine de nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage grâce au numérique. Ils se verront dotés d’équipements mobiles et de ressources numériques (source : communiqué du 7 mai 2015).

Le 26 août 2015, la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a précisé que le Plan du Numérique à l’Ecole entrera en 2016 et jusqu’en 2018 dans sa seconde phase dite phase de déploiement. L’objectif est de parvenir à 40% de collèges engagés dans le plan numérique à la rentrée 2016, puis 70% en 2017 pour aboutir à 100% en 2018. Un appel à projets sera lancé début 2016 à cet effet.

Parmi les autres annonces faites en cette rentrée 2015 : d’une part l’organisation de trois jours de formation dédiés au numérique à destination des enseignants, d’autre part la création d’un enseignement d’exploration « Informatique et création numérique » en classe de seconde générale et technologique.
En savoir plus : consulter la fiche « Le plan numérique : un déploiement progressif « 

La fibre optique libère le champ des usages numériques

L’arrivée de la fibre optique dans les écoles modifie sensiblement et progressivement les usages scolaires et péri-scolaires (voire extrascolaires) : la visioconférence, les applications multimédia sur des serveurs distants comme sur les ENT (Espaces Numériques de Travail), l’utilisation de médias enrichis (manuel, jeux…), la réalisation d’un blog de classe, l’organisation de réunions de coordination pédagogique entre enseignants deviennent dès lors accessibles aux enseignants comme aux élèves.

Mais les lieux d’enseignement sont gourmands en débits et seules les technologies SDSL ou fibre optique peuvent réellement répondre aux besoins de ces établissements.

« C’est le rôle d’un opérateur d’opérateur comme Axione et des collectivités délégantes d’interroger les établissements scolaires sur leurs besoins. L’objectif est de fournir le meilleur niveau de débits possible afin de faire vivre les usages numériques d’aujourd’hui et de demain. Cette approche concertée et d’anticipation est indispensable pour optimiser le raccordement des établissements scolaires au réseau THD ainsi que le câblage interne des bâtiments », souligne Eric Jammaron, directeur du Pôle Concessions d’Axione.

Les RIP profitent au développement des usages numériques à l’école

Sur les territoires des RIP opérés par Axione et ses filiales, on observe de nombreux exemples d’usages numériques développés grâce au raccordement en fibre optique des établissements scolaires.

Ainsi, dans le Limousin, RELIEF*(Réseau limousin d’enseignement et de formation) mis en œuvre par Dorsal et Axione Limousin, relie aujourd’hui en fibre optique 45 établissements : tous les lycées et CFA (Centres de formation d’apprentis) de l’académie de Limoges, l’Hôtel de Région et la Maison Régionale des Sports. Aujourd’hui, le réseau est en capacité de connecter les IFSI (Instituts de formation en soins infirmiers).

RELIEF a permis de mettre en œuvre en 2012 un data center pédagogique hautement performant et sécurisé, ouvert aux lycéens limousins (BTS « Services Informatiques aux Organisations », Bac Pro « Gestion Administrative ») et à leurs enseignants.

Au total plus de 1000 élèves (BTS et Bac Pro) et environ 40 enseignants bénéficient aujourd’hui des services du data center FLOCCUS**hébergé au Lycée Valadon à Limoges : bureau virtuel, messagerie électronique, outils de bureautique, de création, stockage de données, solution OPEN-ERP. Après 2 ans d’activité de FLOCCUS, la Région qui a la maîtrise d’œuvre de l’opération et en assure la maintenance opérationnelle, constate d’importantes économies d’échelles.

(*) (**) En savoir plus : consulter la fiche RELIEF et la fiche FLOCCUS




Axione Limousin fête ses 10 ans (2005-2015) et revient sur les succès de son histoire

PhotoTerreDactu

Pierre-Eric Saint André, Directeur Général d’Axione, Eric Jammaron, Directeur du pôle Concessions et Frédéric Bordes, Directeur d’Axione Limousin – Crédit photo : © terredactu.com

A l’occasion de son anniversaire et de sa participation à la 10ème édition de RuraliTIC, les 26 et 27 août en Auvergne, Axione Limousin, filiale d’Axione Infrastructures, tire aujourd’hui le bilan de son impact sur le territoire. Née en juin 2005, la délégation de service public (DSP) du Limousin revient sur les faits marquants de son histoire.

« La création d’un Réseau d’Initiative Publique – RIP – influe directement sur le développement économique du territoire et sa compétitivité, explique Frédéric Bordes, Directeur d’Axione Limousin. Le RIP du Limousin a permis de créer plus de 100 emplois tant au niveau de la concession et des travaux d’infrastructures qu’au sein des opérateurs locaux. Plusieurs opérateurs locaux sont en effet nés de cette dynamique sans cesse en mouvement et créatrice d’emplois. »

En l’espace de 10 ans, le RIP du Limousin a permis de généraliser la desserte en fibre optique à plus de 200 zones d’activités du territoire (comme la grande Technopole ESTER à Limoges qui abrite 130 entreprises ou bien le site de l’aéroport de Limoges) pour connecter les entreprises à l’Internet très haut débit. Elles sont aujourd’hui plus de 1200 à bénéficier d’une offre de services d’Axione Limousin.

«  On dénombre plus de 40 000 salariés se connectant quotidiennement à Internet via le réseau public Dorsal, au sein d’entreprises, d’organismes et de collectivités. Le déploiement du RIP est vraiment une aventure technique et humaine qui profite à l’ensemble des acteurs territoriaux ainsi qu’aux particuliers » souligne Frédéric Bordes.

Du côté des internautes résidant en zone rurale, on constate que leur nombre a été multiplié par 3 depuis la création de Dorsal. 45.000 foyers sont connectés à Internet via le réseau public soit plus de 100.000 individus bénéficiaires.

10ans10dates

Cliquez sur l’image ci-dessus pour découvrir les 10 dates-clé

« Depuis sa création en juin 2005, Axione Limousin n’a cessé de se développer et d’intensifier son action pour bâtir un RIP solide au service des collectivités et entreprises du Limousin, ainsi qu’aux habitants. Aujourd’hui, Axione Limousin tire un bilan très positif et ne cesse de concevoir et réaliser des projets ambitieux et dynamiques » explique Frédéric Bordes.

Les grands projets 2015 : SDAN pilote, accélération des raccordements en fibre optique, RIP 2.0, visite d’Axelle Lemaire

« J’ai découvert un territoire innovant, étonnant, qui s’est lancé très tôt dans l’aventure numérique ». C’est par ces quelques mots que Axelle Lemaire, venue le 30 janvier dernier rencontrer les acteurs économiques et du numérique, exprimait tout l’intérêt qu’elle porte à la région Limousin et à Dorsal. La Secrétaire d’Etat chargée du numérique a salué le projet public d’aménagement numérique limousin, qui permettra à terme de déployer la fibre sur l’ensemble du territoire, y compris dans les zones très rurales : « nous ne voulons pas que la fibre soit réservée aux zones urbaines très denses. L’État est totalement mobilisé pour répondre aux attentes des populations dans les territoires ». (propos recueillis par l’Union Agricole le 6 février 2015).

Les enjeux sont en effet cruciaux pour le Limousin, à l’heure où se met en place progressivement le passage du RIP de 1ère génération vers le RIP 2.0 destiné à raccorder l’ensemble du territoire en fibre optique.

Le Limousin l’a bien compris d’où la mise en œuvre du SDAN (Schéma D’Aménagement Numérique) adopté en 2012, cofinancé par la Région Limousin, les 3 Départements, les collectivités locales, la Caisse des dépôts, l’État et l’Europe. Ce schéma fixe l’ambition régionale en matière d’aménagement numérique et de passage progressif au Très haut débit. Objectif : atteindre d’ici 2035 une couverture de 100 % de son territoire en fibre optique à domicile, soit environ 500 000 lignes FTTH.

D’une durée de 2 ans et au profit de 18 territoires en Limousin, une première phase expérimentale dite SDAN Pilote a été lancée en 2014 par la réalisation de travaux confiés à Bouygues Energie et Services et Axione Limousin. Le SDAN Pilote prévoit une augmentation du débit jusqu’à 5 Mbits/s pour certains et la poursuite du déploiement de la fibre optique jusqu’aux zones d’activités, entreprises, bâtiments publics et chez des particuliers.

Comme l’explique Alain Lagarde, Président de Dorsal : « Ce grand dessein collectif, défini par le nouveau SDAN du Limousin, sera mis en oeuvre par DORSAL hors agglomérations de Limoges, Brive, Tulle et Guéret. Dans ces quatre agglomérations, ce sera aux opérateurs privés de le faire, conformément aux engagements pris en 2011. L’objectif commun reste l’accès, en quatre étapes ou « jalons », au plus tard d’ici à 2035, au très haut débit pour tous les Limousins. Ce sera une oeuvre de longue haleine, qui demandera détermination, ténacité, et capacité d’adaptation dans un univers technologique à obsolescence parfois rapide. »

Parmi les faits marquants en 2015 citons : d’une part, l’arrivée de l’opérateur NordNet sur le territoire avec une offre WiMax, la connexion en fibre optique de l’aéroport international de Limoges, de même que celle de l’Ile de Vassivière (base de loisirs), la connexion en THD des Championnats de Natation, la signature d’une convention avec Corrèze Téléassistance ; d’autre part, l’essor d’entreprises raccordées en fibre optique au réseau comme la société I-Ceram qui a fourni un sternum en céramique au CHU de Limoges pour la 1ère greffe au monde d’un sternum de ce type sur une patiente.

Lire la suite dans le dossier de presse

► Le THD profite à l’ensemble des filières avides de nouveaux usages : éducation, santé/social, tourisme/événements, entreprises…
► 10 ans en 10 dates clés
► Dorsal, le bras armé du THD en Limousin




Axione Limousin raccorde en fibre optique un fleuron des implants biocéramiques : l’entreprise I.CERAM

DSC03096Deux acteurs majeurs de la santé raccordés en Très Haut Débit au réseau Dorsal ont fait la Une des médias, en juin dernier, par l’annonce d’une prouesse chirurgicale inédite : la 1ère implantation mondiale d’un sternum en céramique sur une patiente souffrant d’un cancer.

L’opération réalisée avec succès par le Dr François Bertin (photo ci-dessus) du CHU de Limoges marque un tournant dans la chirurgie des infections et des métastases osseuses. La prouesse a été de supprimer totalement (ou presque) les risques d’infection pour le patient par une intégration osseuse durable de  l’implant et une réduction significative du temps d’opération.

ImpressionC’est I.CERAM, basée à Limoges  sur Ester Technopôle et spécialiste des implants biocéramiques, qui a fourni le sternum en céramique. « Axione Limousin est fière de compter parmi les usagers du réseau Dorsal cette entreprise qui ambitionne de devenir un acteur de 1er plan dans le domaine des implants en biocéramiques à destination de la chirurgie de tous types d’infections osseuses » souligne Frédéric Bordes, son Directeur.

En effet, la société I.CERAM a choisi de se raccorder en fibre optique début 2015 pour faciliter la croissance de son activité, notamment à l’international.  « L’entreprise se développait à grande vitesse depuis quelques années mais notre connexion devenait trop juste en termes de débit et de qualité de service. Depuis que nous avons basculé du cuivre vers la fibre, c’est le jour et la nuit ! » s’enthousiasme Christophe Durivault, directeur financier d’ I.CERAM.

Créée en 2006, cette PME de 28 personnes jouit d’un fort potentiel de développement du fait de son activité très spécifique, à la croisée de trois domaines : la céramique, le vieillissement de la population et la cancérologie. « Le très haut débit contribue à améliorer nos activités de recherche, facilite nos échanges avec les hôpitaux et les professionnels de santé. Il  nous permet de mieux communiquer avec nos clients grâce à une diffusion plus fluide des informations ». Démonstrations en vidéo des produits sur leur site web, mise à disposition de documentations techniques, vidéos sur les temps opératoires, mais aussi web-conférences en direct avec des hôpitaux situés à l’étranger – au Costa Rica, en Italie, en Angleterre et bientôt en Asie – avec des démonstrations de pose d’implants à distance. « A terme, notre connexion THD devrait également nous permettre de superviser nos machines de production à distance et d’assurer ainsi un contrôle permanent sur notre production, ce qui constituera un vrai progrès dans la gestion de nos activités » explique Christophe Durivault.

Engagée dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises* I.CERAM tient à souligner que « le choix du raccordement au réseau public limousin de télécommunication contribue aussi à donner du sens à notre démarche locale, notamment en tissant des liens de proximité avec nos fournisseurs, à l’image d’Axione Limousin ». Un petit « supplément d’âme » qui contribue à l’engagement de cette entreprise innovante en faveur d’un développement plus durable.
* La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire. Plus simplement, c’est « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable.

La société I.CERAM conçoit, fabrique et commercialise des implants orthopédiques innovants (11 brevets internationaux) et des implants en céramique offrant une biocompatibilité unique. S’appuyant sur son savoir-faire et une expérience de plus de 30 ans de ses dirigeants, la société a décidé d’accélérer fortement son développement sur les biocéramiques. I.CERAM est labellisée « entreprise innovante », certifiée ISO 9001, ISO 13485 et bénéficie du marquage CE.

En savoir plus sur l’évènement : Communiqué de presse CHU de Limoges / I.CERAM




Dans la Loire, Lotim Télécom fête son 10ème anniversaire

10ansA l’occasion de son anniversaire et de la labellisation French Tech de Saint-Etienne Métropole, LOTIM Télécom, filiale d’Axione Infrastructures, lance une opération exceptionnelle « Fibre pour Tous » pour les 16 000 entreprises ligériennes. Retour sur les faits marquants de l’histoire de cette délégation de service public (DSP) du Conseil départemental de la Loire, née le 12 juillet 2005, et de son impact sur le territoire.

» Télécharger le communiqué du 6 juillet 2015

LotimLogo« Fibre pour Tous » : une opération ouverte à toutes les entreprises

Plus de 2.300 entreprises ligériennes bénéficient, d’ores et déjà, du très haut débit au travers d’une offre de services de LOTIM Télécom. Aujourd’hui, la société s’engage, avec l’accord du Conseil départemental de la Loire, à mettre en œuvre une opération visant à démocratiser les offres de fibre optique au profit des entreprises et leur fournir les liaisons très haut débit indispensables aux usages numériques professionnels.

Programmée jusqu’à fin 2015, l’opération « Fibre pour Tous » s’appuie sur les FAI – intervenant dans le cadre du Réseau d’Initiative Publique (RIP) de la Loire – chargés de présenter les offres aux entreprises.

10ans10 ans d’action au service du territoire départemental et du tissu économique

En l’espace de 10 ans, le RIP de la Loire a permis de généraliser la desserte en fibre optique à près de 170 zones d’activités du territoire pour connecter les entreprises à l’Internet très haut débit.

« Chaque jour, une nouvelle entreprise ou collectivité se raccorde en fibre optique au réseau LOTIM et près de 80 000 salariés se connectent quotidiennement à Internet via le réseau public LOTIM Télécom » précise Bernard Lambilotte.

« Le Conseil départemental ne peut que se féliciter d’avoir été précurseur en matière d’aménagement numérique de son territoire. Grâce à cette infrastructure publique de télécommunication, nous pouvons aujourd’hui lancer de nouveaux projets au service de tous les ligériens. Le SDANT du département, qui vise à développer les usages numériques pour tous, ou encore le projet THD42 pour déployer la fibre optique jusque chez les particuliers, s’appuient sur cette infrastructure, véritable colonne vertébrale de l’aménagement numérique de notre territoire. En nous accompagnant dans nos projets de développement, LOTIM Télécom est un partenaire qui nous aide à faire de la Loire un territoire innovant grâce à l’intégration de cette indispensable brique numérique » confie Georges Ziegler, 1er Vice-Président du Conseil départemental de la Loire.

e-santé : une plateforme mutualisée d’échange de dossiers d’imagerie médicale

Dans la Loire et en Rhône-Alpes le réseau LOTIM a permis dès 2011 la mise en place d’une plateforme mutualisée d’échange de dossiers d’imagerie médicale.  « Tous les atouts étaient réunis dans la Loire pour que ce projet émerge. Les hôpitaux, importants consommateurs de TIC, ont fait partie des premiers établissements du département à avoir sollicité un raccordement en fibre optique au réseau LOTIM pour des usages de télécommunications primaires. Grâce à notre positionnement d’acteur neutre et au fort ancrage local de la DSP, nous avons joué un rôle de catalyseur entre les collectivités locales, les opérateurs spécialisés et le monde de la santé » commente Eric Jammaron.

Fruit d’une collaboration exemplaire entre les acteurs économiques, politiques, technologiques et de santé (Conseil départemental de la Loire, Agence du développement économique de la Loire, Grand Roanne Agglomération, Mutualité française Loire, Carestream, LOTIM Télécom…) cette concertation a conduit, autour du NumeriParc de Roanne, à créer l’un des tout premiers projets en France de ce type, à l’échelle d’un territoire de santé.

Le 1er Cloud Park de France, zone d’activité augmentée

LOTIM Télécom a fait du cloud computing un vrai cheval de bataille en participant, avec Saint-Etienne Métropole, à la création en avril 2014 du premier Cloud Park de France, un concept ultra-innovant de zone d’activité augmentée. Lancé avec deux partenaires majeurs, Cloud Loire et Microsoft, le Cloud Park « Microsoft ready » permet aux entreprises d’accéder, via des liaisons fibre optique sécurisées et sans limite de débit, à des services numériques hébergés à distance. Cet équipement favorise le travail collaboratif entre les entreprises du territoire et simplifie la gestion de leur système d’information.

« Aujourd’hui, les débits plus fluides et performants permettent de déployer les services de cloud computing devenus incontournables ; le Cloud Park permet aux acteurs économiques d’accéder à des services numériques hébergés en toute sécurité et à distance sur des serveurs  mutualisés », souligne Bernard Lambilotte, Directeur de LOTIM Télécom.

FrenchTechSaintEtienneLe RIP Elevator au service des startups  «  French Tech » de Saint-Etienne

Il y a quelques jours, Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique, annonçait la labellisation French Tech de Saint-Etienne Métropole qui a réjoui l’ensemble des stéphanois et des équipes d’Axione et de LOTIM Télécom qui défendaient cette candidature depuis le début.
Dans ce cadre, Axione et sa filiale LOTIM Télécom, sont partenaires de la French Tech stéphanoise  avec  le 1er RIP Elevator, un programme qui facilite l’accès à des infrastructures numériques Ultra haut débit sur les Réseaux d’Initiative Publique et permet aux startups de concevoir, intégrer et expérimenter de nouveaux services de type SaaS (Software as a Service) et IaaS (Infrastructure as a Service) tout en développant de nouveaux modèles économiques de type « facturation à l’usage ».  10 startups seront accompagnées chaque année dans le cadre du RIP Elevator.

LogoAxione

loading