En Charente le THD Radio va couvrir 305 communes d’ici la fin de l’été

 

Bandeau logos OK

 

 

 

Déploiement du réseau Radio Très Haut Débit en Charente

Charente Numérique annonce l’ouverture à la commercialisation – à compter du 1er juillet 2018 – du réseau THD Radio déployé par NomoTech, couvrant la majeure partie du Département

Lu dans la Presse

Logo_Journal_Sud_Ouest

« Du haut débit radio 4G en attendant la fibre » (Paru le11 juin 2018, auteur : Olivier Sarazin) Téléchargez l’article, cliquez ici

 

Logo_de_la_Charente_Libre
« Charente : le vrai haut débit radio débarque » (Paru le 11 juin 2018, auteur : Amandine Cognard) Téléchargez l’article, cliquez ici

 


C’est à Bassac, commune située à mi-distance entre Cognac et Angoulême, que le réseau Très Haut Débit Radio de la Charente a été inauguré le vendredi 8 juin. Le choix de cette commune rurale est un symbole fort du nécessaire désenclavement numérique des territoires actuellement si mal couverts en haut débit. L’évènement a réuni de nombreux élus et acteurs locaux de la vie publique et privée à l’invitation de Jacques CHABOT, Président de Charente Numérique, en présence de François BONNEAU, Président du Conseil Départemental de la Charente et de Philippe LE GRAND, Vice-président du groupe NomoTech, avec le témoignage d’Alain LAIDET, Maire d’Echallat et de Serge FERRON, gérant du restaurant l’ESSILLE à BASSAC.

 « La fibre est en route. Les travaux de la fibre débuteront fin 2018, pour s’achever en 2021, mais pas question d’attendre si longtemps pour que les Charentais puissent profiter du Très Haut Débit, » explique Jacques CHABOT, Président de Charente Numérique.

« Nous ne concevons pas un territoire à deux vitesses : du très haut débit pour les zones les plus urbanisées, en délaissant les zones les moins denses. Le réseau radio est donc une solution transitoire, en attendant la fin du déploiement de la fibre optique partout en Charente », confirme François BONNEAU, Président du Département.

Charente Numérique, soutenu par ses adhérents, fait pleinement sien les objectifs du gouvernement de couvrir son territoire à 100% en 2020 en « bon haut débit » (8 Mbit/s) puis dès 2022 en Très Haut Débit (30 Mbit/s) et en tout fibre optique dès 2025. Aussi, la Charente a fait le choix d’un mix technologique, combinant dans les zones d’initiative publique le déploiement de la fibre optique (FttH : Fiber to the Home) avec le déploiement d’un réseau radio TD-LTE pour les zones rurales, complété ponctuellement pour les zones inaccessibles par les autres technologies par l’usage du satellite.

Les premiers utilisateurs pilotes du réseau sont ravis :

« Ça fonctionne très bien. Pour nous, c’est un vrai changement. La secrétaire de mairie et les maîtresses de l’école sont très contentes, » témoigne Alain LAIDET, maire de la commune proche d’Échallat.

« Le manque d’Internet nous a fait perdre entre 15 et 20% du chiffre d’affaires », souligne Serge FERRON, aux commandes du restaurant de l’Essille, un habitué du guide Michelin. « Tous les clients veulent du haut débit. A nous maintenant de les reconquérir ».

Logo_THD_radio_2018_rvbCe déploiement a été rendu possible par la collaboration de Charente Numérique avec la société NomoTech, spécialiste depuis plus de 15 ans des liaisons radio en France et leader depuis 2017 du THD Radio avec la technologie TD-LTE reconnue à l’échelle mondiale. NomoTech a déployé en 2017-2018 le réseau de la Seine-et-Marne, 1er réseau départemental dont la commercialisation vient d’être lancée.

« Nous sommes fiers d’avoir été choisis par le Syndicat Mixte Charente Numérique pour déployer ce réseau radio qui va permettre à de nombreux foyers et entreprises de bénéficier du meilleur de l’internet, pour des usages domestiques ou professionnels. Si le déploiement des infrastructures est un prérequis indispensable pour la connexion des territoires en très haut débit, il ne faut pas perdre de vue que ses enjeux visent à développer une réelle inclusion numérique, pour donner les meilleurs atouts de transformation et de développement à notre ruralité »,
explique Philippe LE GRAND, Vice-Président du groupe NomoTech.  

PhotoEquipement1Un déploiement couvrant 305 communes au bénéfice d’un potentiel de 35 000 charentais en mal de débit

Le choix des zones à couvrir en THD Radio a été déterminé en fonction des débits disponibles. Mais très vite, la couverture du Département est devenue presque générale.

Au total, plus de 20 sites radio auront été déployés d’ici la fin de l’été, couvrant 305 communes réparties sur une grande partie du Département. L’ouverture des offres commerciales débutera le 1er juillet sur 65 communes et s’étendra progressivement jusqu’à la fin de l’été.

Charente Numérique a estimé que la cible commerciale pourrait atteindre 35 000 foyers dont le débit actuel ne dépasse pas les 3 Mbit/s descendants. L’offre commerciale que les FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) vont proposer aux foyers charentais est une offre triple ou quadruple play (Internet, téléphonie fixe, téléphonie mobile, TV-VOD) qui sera proposée à un prix avoisinant ceux des abonnements à l’ADSL. Pour les professionnels les FAI seront amenés à proposer des offres dédiées.

Les sociétés Nordnet et Ozone, présentes au lancement commercial du réseau le vendredi 8 juin à Bassac, sont déjà en mesure de proposer leurs offres aux habitants des zones concernées.

» Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse du 12 juin 2018


A propos de Charente Numérique

Créé en décembre 2016, le Syndicat Mixte Ouvert (SMO) Charente Numérique porte le projet d’aménagement numérique du Département de la Charente.

A propos du Groupe NomoTech (www.nomotech.com)

NomoTech est un groupe opérateur de communications électroniques créé en 2003, spécialiste des technologies radio en France et à l’étranger. Forte de 200 collaborateurs, le Groupe NomoTech a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires consolidé de 45 M€, avec une croissance annuelle moyenne soutenue depuis plus de 12 ans. Dans le cadre de réseaux d’initiative publique (RIP) ou de ses propres investissements, NomoTech a déployé plus de 3000 sites radio en France pour couvrir les zones blanches et opérer une montée en débit. L’entreprise couvre à ce jour près de 5000 communes, soit 15% des communes de France ; elle exploite des réseaux radio dans une dizaine de pays dans le monde, exportant ainsi le savoir-faire français sur quatre continents. Filiale à 100% du Groupe NomoTech, Ozone est fournisseur d’accès à internet (FAI) sur les technologies radio. Avec près de 50 000 abonnés en France, la société est le 5ème FAI français.




Fibre Optique : La nouvelle offre Kiwi intègre la NVIDIA SHIELD

La Presse en parle !

Logos réunis

Téléchargez ici la Revue de Presse comportant tous les articles ci-dessous

  • La Nvidia Shield devient la box TV du forfait fibre Kiwi, un exemple à suivre (FrAndroid, 23 mai 2018)
  • Kiwi propose la Nvidia Shield dans son offre fibre optique (Clubic, 24 mai 2018)
  • Un FAI propose la Shield TV de NVIDIA dans son offre FTTH (NextInpact, 23 mai 2018)
  • L’opérateur Kiwi intègre la Nvidia Shield TV 4K dans son offre fibre (Univers Freebox, 24 mai 2018)
  • La Nvidia Shield TV est désormais proposée dans une offre Internet en fibre optique (Numerama,23 mai 2018)
  • La Shield TV reçoit Android 8.0 et s’invite chez un opérateur (LesNumeriques, 25 mai 2018)
  • Kiwi lance une offre fibre optique intégrant la NVIDIA Shield ! (Actualités Jeux Vidéo, 22 mai 2018)
  • La Nvidia Shield incluse dans l’offre fibre optique de Kiwi (LaFibreOptique.com, 24 mai 2018)
  • Kiwi : l’abonnement fibre livré avec une Nvidia Shield TV (Tom’s Guide, 25 mai 2018)
  • Ariane Network propose un accès Fibre et la TV en 4K grâce à la Shield de Nvidia (ITRNews, 22 mai 2018)
  • Kiwi utilise la Nvidia Shield comme décodeur TV Fibre (Les Echos du Net, 23 mai 2018)

BandeauCP

S’appuyant sur un partenariat inédit en France avec NVIDIA, Kiwi, la marque grand public de l’opérateur de services Très Haut Débit ARIANE.NETWORK, lance ce jour sa nouvelle offre fibre optique pour les particuliers. A découvrir sur le site dédié www.kiwi-fibre.fr

Nvidia-shieldLe service propose aux abonnés un accès internet haute performance et la NVIDIA SHIELD la box Android TV de référence proposant une source infinie de divertissements sur le téléviseur : TV, VOD, streaming, applis, jeux/gaming… et bien plus encore. Affichée au prix de 44.90€/mois, l’offre inclut la location de la box, la mise à disposition de la SHIELD, sans dépôt de garantie et le raccordement gratuit du logement à la fibre.

Téléchargez ici le communiqué de presse du 22 mai 2018

« Qualité accrue, plus de services et de contenus, haute technologie 4K HDR… notre nouvelle offre fibre va totalement changer l’expérience client ! En incluant la SHIELD dans l’abonnement, nous entendons répondre à l’évolution des besoins des utilisateurs mais également anticiper le développement, déjà largement amorcé, de nouveaux modes de consommation des services audiovisuels. Nous comptons ainsi devancer l’obsolescence annoncée du modèle set top box opérateur » déclare Gisèle Delebarre, responsable du Marché Grand Public d’ARIANE.NETWORK.

Une vision partagée par NVIDIA, leader mondial des technologies d’informatique visuelle et constructeur de la SHIELD : « Nous avons immédiatement adhéré au projet innovant de Kiwi qui souhaitait proposer à ses clients une expérience de divertissement la plus riche possible, sans aucun compromis sur la qualité technologique. En choisissant la SHIELD, Kiwi a l’assurance de s’appuyer sur un environnement Google le plus complet et évolutif, et sur toute la puissance des services et du savoir-faire NVIDIA » explique Nicolas Dicker, Regional Marketing Manager Southern Europe de NVIDIA.

L’offre Kiwi fibre optique est aujourd’hui accessible à plus de 300 000 foyers notamment sur plusieurs Réseaux d’Initiative Publique (Ain, Essonne, Eure-et-Loir, Calvados, Grand Nancy, Landes, Moselle, Tarn, Tarn-et-Garonne, Yvelines…) interconnectés au réseau fibre optique national de l’opérateur.  «Cette nouvelle offre Kiwi nourrit notre stratégie de développement ; elle va contribuer à renforcer notre parc clients et à étendre notre présence sur de nouveaux réseaux FTTH dans les prochains mois » précise Gisèle Delebarre.

ImageShieldTVL’offre Kiwi avec la NVIDIA SHIELD disponible dès le 22 mai

L’offre est disponible dès aujourd’hui pour les nouveaux clients éligibles. Quant aux abonnés actuels de Kiwi,la nouvelle offre leur sera proposée à des conditions spéciales d’ici quelques semaines.

Lors de la mise en service, les utilisateurs pourront également profiter de nombreux avantages auprès des éditeurs comme Netflix, Molotov.tv, OCS, Amazon Prime Video, Spotify, GeforceNOW… avec des mois offerts et des essais gratuits.

KiwiBoxL’offre inclut :

  • un accès Internet 100% Fibre avec prochainement une option jusqu’à 1 Giga (selon secteurs) et un accès WiFi dernière génération double bande ultra-rapide 2.4 Ghz et 5 Ghz (802.11 n/ac) pour connecter tous les appareils de la maison dans les meilleures conditions.
  • la Téléphonie illimitée vers les fixes en France métropolitaine, les DOM et de 50 destinations ainsi que de nombreux services inclus.
  • l’accessibilité au Divertissement avec NVIDIA SHIELD, Android TV et toute la richesse du Google Play ainsi que des jeux NVIDIA SHIELD exclusifs depuis la Shield pour plonger dans un monde de jeux sans équivalent.

4KHDR-KiwiLe meilleur de la technologie pour une expérience inégalée

  • Des images époustouflantes jusqu’en 4K HDR: dotée de quatre fois plus de pixels que la HD standard, la Ultra Haute Définition 4K offre une image plus nette et plus précise et un spectre de couleurs deux fois plus important. La technologie HDR (High Dynamic Range) offre des couleurs plus réalistes et éclatantes, et un niveau de détail sans précédent.
  • Un son Dolby Atmos® et DTX-S pour une expérience encore plus immersive avec une profondeur sonore en trois dimensions, supérieure au standard classique Dolby.
  • Des commandes vocales avec les fonctionnalités de Google pour piloter de la voix son univers numérique depuis la télécommande et la manette, accéder rapidement à tous les contenus, effectuer des recherches multi-apps et obtenir des faits et des réponses rapides (heure, météo, résultats sportifs, culture générale, calcul…).
  • Un équipement Android TV haut de gamme avec la SHIELD dotée du processeur Tegra® X1 (4 cœurs Cortex-A57 et 4 cœurs A53) le plus avancé jamais conçu par NVIDIA, pour profiter de performances foudroyantes avec un rendu graphique sans précédent, 3 Go de mémoire vive et puce graphique Maxwell, stockage 16Go extensible…

Kiwi-ImageTVLes contenus et le divertissement à la carte

Les utilisateurs peuvent composer en toute simplicité une offre sur mesure en fonction de leurs centres d’intérêt, leurs goûts et les envies du foyer :

regarder la télévision gratuitement dont la TNT HD enrichie avec Molotov en direct ou en replay, enregistrer, revenir au début… ; accéder à des chaînes payantes et des contenus exceptionnels comme myCANAL, OCS, Ciné+ (avec Molotov), Netflix, Amazon Prime Video, Eurosport et d’autres services de VOD pour encore plus de programmes !

profiter de milliers de contenus vidéo, musique, radio… en streaming ultra-fluide et rapide avec YouTube dont le visionnage des vidéos à 360° (exclusif sur un boîtier android TV), Deezer, Spotify…, partager et gérer leurs contenus numériques sur leur TV et le transformer en véritable médiacenter avec Plex ou Kodi…

vivre une nouvelle dimension de jeu avec des milliers de jeux AndroidTM pour toute la famille dont des titres exclusifs SHIELD, lancer et streamer leurs jeux favoris depuis leur PC sur l’écran TV et accéder au cloud gaming… Joueurs occasionnels ou confirmés apprécieront la force NVIDIA couplée à la puissance de la fibre.

partager et afficher en grand écran sur la TV le contenu de leurs smartphones et tablettes et profiter d’encore plus d’applications compatibles grâce à la technologie Google Cast intégrée.

D’autres fonctionnalités seront prochainement disponibles avec l’arrivée de l’intégralité des possibilités offertes par Google Assistant ainsi que dans le domaine du Smart Home. « Les clients Kiwi pourront contrôler les lumières de leur logement, verrouiller les portes, régler le chauffage… contrôler chaque aspect de leur foyer au son de la voix grâce à un système aussi innovant que pratique » informe Nicolas Dicker.

« Nous sommes très heureux d’être aujourd’hui le premier et le seul opérateur en Europe à inclure la NVIDIA SHIELD dans une offre fibre optique et d’offrir ainsi à nos clients une expérience vraiment différenciée sous Android TV, tant en termes de contenus, de fonctionnalités que de performance technologique avec la meilleure box du marché » conclut Gisèle Delebarre.


Plus de détails et renseignements sur le service Kiwi : www.kiwi-fibre.fr
En savoir plus sur NVIDIA SHIELD : www.nvidia.fr/shield/shield-tv
Découvrir SHIELD en vidéo : www.youtube.com/watch?v=B1I7NocD0-g#action=share




La Fibre Ozone arrive sur les réseaux TDF

Bandeau

Ozone et TDF signent un accord cadre national visant à commercialiser les offres d’Ozone sur tous les réseaux fibre optique opérés par TDF

 

A terme, les offres du fournisseur d’accès à internet Ozone seront proposées à plus de
700 000 foyers et entreprises couverts par le réseau de fibre optique de TDF
.

Depuis 2017, cinq départements font confiance à TDF pour le déploiement, l’exploitation et la commercialisation du réseau fibre optique dans les zones peu denses : le Val-d’Oise, les Yvelines, l’Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher et le Maine-et-Loire. Ceux-ci pourront bénéficier d’une vitesse de connexion nettement supérieure à l’ADSL pour le même prix. Cette évolution est la concrétisation du projet d’aménagement numérique visant à apporter la fibre à tous et à réduire la fracture numérique.

de g. à d. Christophe Valdeyron, Directeur général d’Ozone et Benoît Merel, Directeur général délégué de TDF

Christophe Valdeyron, Directeur général d’Ozone et Benoît Merel, Directeur général délégué de TDF

Dès le mois de juillet 2018, les premières communes raccordées dans le Val-d’Oise seront Bernes-sur-Oise, Bruyère-sur-Oise, Champagne-sur-Oise, Chaumontel, Hérouville, Luzarches et Méry-sur-Oise. Des réunions publiques sont planifiées dès le mois de juin.

Olivier Huart, Président directeur général de TDF : « Nous nous réjouissons de pouvoir proposer les offres Ozone sur les territoires qui nous ont fait confiance. Dès la mise en service de nos premières prises en juillet, les foyers raccordables du Val-d’Oise pourront accéder aux services Très Haut Débit ».

Christophe Valdeyron, Directeur général d’Ozone : « Ce partenariat avec TDF est l’aboutissement d’un travail mené conjointement pour étendre l’accès au Très Haut Débit en France. Cet accord nous permet de proposer la fibre à plus d’un million de foyers ».

Depuis janvier 2018, Ozone propose des offres alliant sécurité et simplicité à destination des professionnels. « Cette nouvelle gamme sera disponible sur les réseaux TDF pour les indépendants, les artisans, les TPE et les collectivités », annonce Christophe Valdeyron.

Téléchargez le communiqué de presse du 22 mai 2018


A propos d’Ozone

Ozone SAS, fournisseur d’accès internet, leader de l’internet sans fil en France, propose des solutions haut débit sur l’ensemble du territoire national. Ozone est une filiale du groupe NomoTech, opérateur des télécoms depuis 2003 et N° 1 des réseaux sans fil en France et à ’international. www.ozone.net

A propos de TDF

Opérateur d’infrastructures neutre et ouvert, TDF accompagne les acteurs du numérique dans leurs enjeux stratégiques de connectivité en Métropole comme en Outre-Mer. Que ce soit pour la diffusion radio et TNT, la couverture Très Haut Débit mobile ou le déploiement de la fibre, TDF, leader avec 13 900 sites, apporte à ses clients une expertise métier, un mix technologique unique et innovant ainsi qu’une proximité territoriale de premier plan. Dans un univers chaque jour plus connecté, TDF permet depuis plus de quatre décennies, aux télécoms et aux médias, de relier partout, plus vite, les territoires et les Français. www.tdf.fr




Plus de 140 participants au 3ème Openmap ESS (jeudi 17 mai, Les Canaux-Paris) dédié au secteur restauration/traiteur/hôtellerie

BandeauOpenmap

 

La Presse en parle !

LesEchos

« Structure de l’économie sociale et solidaire cherche acheteur public » par Lamia Barbot le 22 mai 2018

Le Journal du Grand Paris

 

« Les Jeux olympiques, une opportunité pour l’économie sociale et solidaire » par Marie Bidault le 17 mai 2018

 

⇒ Un dossier de presse a été réalisé à l’occasion de ce 3ème Openmap : téléchargez-le ici

IMG_5723C’est sur une péniche (la Guêpe Buissionnière) amarrée au pied des Canaux que ce matin du jeudi 17 mai plus de 140 personnes (acheteurs publics franciliens et structures de l’Economie Sociale et Solidaire) s’étaient donné rendez-vous pour participer à la 3ème rencontre Openmap ESS dans le prolongement des deux rencontres Openmap (en mai 2017 et novembre 2017). Organisée à l’initiative de Corinne CHERUBINI, Directrice de la DIRECCTE Ile-de-France et Jean-François LEGARET, Président du GIP Maximilien et Conseiller régional, avec le soutien de l’ensemble des partenaires, la rencontre était dédiée aux pratiques innovantes dans le secteur des prestations de restauration/traiteur/hôtellerie, dans le cadre de la préparation des grands évènements sportifs.

⇒ Lire le témoignage Jean-François LEGARET, Président du GIP Maximilien
⇒ Lire le témoignage de Corinne CHERUBINI, Directrice de la DIRECCTE Ile-de-France

LogoOpenMapLa rencontre Openmap ESS avait lieu aux Canaux (Paris 19ème-voir photo ci-dessous) et sur une péniche amarrée au pied du bâtiment, lieu emblématique dédié aux économies solidaires et innovantes. Elle a réuni des acheteurs publics franciliens et des structures de l’Economie Sociale et Solidaire (y compris SIAE et EA/ESAT) du secteur des prestations de restauration/traiteur/hôtellerie autour de la question des clauses sociales dans les marchés publics et de l’insertion des publics éloignés de l’emploi.

D’une part, cette rencontre visait à favoriser la connaissance de l’offre des structures de l’ESS auprès des acheteurs publics et de leurs services opérationnels (SI, communication, formation, développement économique, administration générale, environnement…). D’autre part, à sensibiliser les structures de l’ESS aux contraintes des services achats des acteurs publics et à leurs besoins sur les 18 prochains mois.

Péniche1Cet Openmap ESS était le troisième de ce type et s’inscrivait de facto dans le prolongement des deux premiers Openmap ESS. Dédiés au secteur du numérique (en mai 2017) et à l’économie circulaire (en novembre 2017), chacun de ces  événements avait réuni plus de 180 participants. Pour revoir les moments forts de ces journées, rendez-vous sur le site des Openmap https://openmapsocial.wordpress.com/ (4ème onglet « Retour Openmap ESS »)

Une matinale entière avec table-ronde, pitchs et networking

L’Openmap ESS a été introduit à 9 heures par Benjamin LEPERCHEY, Directeur adjoint de la DIRECCTE Ile-de-France et Daniel COISSARD, Directeur du GIP Maximilien.

Péniche4JFLegaretPuis la matinée (9h15 à 10h) s’est prolongée par la table-ronde « Acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire : en route vers les grands événements sportifs des prochaines années ! » :

Marie BARSACQ, Directrice Impact et Héritage Paris 2024.
Céline TERRIER-LAURENS, Directrice du pôle Ambitions écologiques et héritage – Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO).
Elisa YAVCHITZ, Directrice générale, Les Canaux.
•Témoignages croisés autour des pratiques du Conseil Départemental des Yvelines :
Suzon JOUANNEAU, Juriste et chef de projet achats responsables, Conseil Départemental des Yvelines
Julie BOURGEOIS, Coordinatrice, Inserxo 78
Gaëlle KERGUTUIL, Directrice adjointe et Brice TROUSSET, Directeur commercial, ESAT la Mare Savin
Anne MARIEN, Responsable ingénierie des clauses d’insertion et Valérie LECCIA, Responsable du club Busin’ESS, GIP Activity’
• Coup de projecteur : Zazie Hôtel par Anne-Sophie DE BOULOIS, Directrice.

Puis ce fut le temps de la séance de pitchs (10h à 10h45) en public de 6 structures de l’ESS (pré-sélectionnées sur dossier de candidature) qui ont présenté leurs solutions et projets innovants dans le secteur des prestations de restauration/traiteur/hôtellerie.

⇒ Lire la présentation des 6 structures ESS ayant pitché le 17 mai : Baluchon, Les Cuistots Migrateurs, Mam’Ayoka, L’ESAT Mosaïc Services, L’ESAT Pleyel-Novaedia, La Table de Cana

⇒ Lire le témoignage de Planète Sésame 92, arrivé en 7ème position à la sélection pour les pitchs du 17 mai

Networking2A 10h30 : les échanges ont été clôturés par l’intervention de Jean-François LEGARET, Président du GIP Maximilien. La matinée s’est poursuivie (10h45 à 12h30) avec 59  rencontres individuelles (bilatérales) entre 9 acheteurs publics qui ont échangé avec 21 entreprises de l’ESS sur les spécificités de la commande publique.
En parallèle une douzaine de partenaires – acteurs publics, représentants de l’ESS et du monde économique – accueilli les participants sur leurs espaces d’exposition.


Ressources utiles

Le site du GIP Maximilien  http://www.maximilien.fr/
Son compte twitter @GIP_MAXIMILIEN
La plaquette de présentation de Maximilien http://bit.ly/2vrFxxf
La plaquette de présentation de la MACS http://bit.ly/2JEmsuz
Le blog des Rencontres Openmap ESS https://Openmapsocial.wordpress.com/

Les partenaires de l’Openmap ESS du 17 mai 2018 aux Canaux (Paris 19ème)

EspacePartenaires

 

Partenaires Openmap 17mai2018




La Presse en parle ! ARIANE.NETWORK ouvre son datacenter Fil d’Ariane

Datacenter_ArianeNetwork 1
L’annonce de l’ouverture du datacenter Fil d’Ariane par ARIANE.NETWORK le vendredi 16 février 2018 par la voie d’un communiqué de presse a été relayée par plusieurs médias.

 


Les-échos


Ariane Network ouvre un nouveau data center à Albi
Les Echos, 20 février 2018 – Lire l’article en pdf


L'Usine Nouvelle LogoAriane.Network lance son nouveau datacenter à AlbiL’Usine Nouvelle, 16 février 2018 – Lire l’article en pdf


Degroupnews LogoFil d’Ariane : la fibre optique, colonne vertébrale du nouveau datacenter d’ARIANE.NETWORKDegroupnews 19 février 2018 – Lire l’article en pdf  ou en ligne


LocaltisOccitanie – Inauguration d’un datacenter à AlbiLocaltis, 16 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne

 


ChannelNews LogoAriane.Network ouvre un datacenter de nouvelle génération aux portes de Toulouse – ChannelNews16 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne


GlobalSecurity Mag LogoAriane.Network ouvre son datacenter Fil d’Ariane au coeur de la Région Occitanie – GlobalSecurity Mag, 16 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne

 


ITChannel LogoFil d’Ariane, le datacenter nouvelle génération d’Ariane.Network près de Toulouse – ITChannel 17 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne


LesEchosComment le département du Tarn développe ses datacenters – Les Echos.Fr 19 février 2018 – Lire l’article en pdf ou en ligne

 


Villes de France

 

Un datacenter construit à Albi – Ondes Urbaines 21 février 2018 – Lire l’article en pdf  ou en ligne




Au coeur de l’Occitanie, ARIANE.NETWORK ouvre son datacenter de dernière génération Fil d’Ariane

ngg_shortcode_0_placeholder » maximum_entity_count= »500″]

 

Aux entreprises et services publics, cet équipement garantit la protection des données et la haute disponibilité des infrastructures IT dans un environnement ultra-sécurisé, résilient et éco-efficace (green)


L’opérateur de services Télécoms, Cloud et Hébergement ARIANE.NETWORK annonce l’ouverture de son datacenter de dernière génération Fil d’Ariane implanté sur le parc technopolitain Albi-Innoprod (81) aux portes de Toulouse.
Fil d’Ariane est une infrastructure neutre et ouverte aux acteurs privés comme publics qui vient renforcer la capacité de stockage et de sécurisation des données en région Occitanie et enrichir l’offre nationale concentrée en Ile-de-France.

« Notre centre de données s’adresse en premier lieu aux entreprises et organismes publics. Il peut également offrir des capacités complémentaires, immédiatement disponibles, aussi bien aux clients en quête d’un deuxième site de stockage qu’aux grands datacenters (dont 90% sont installés en région parisienne) qui arrivent à saturation » explique Marc Gauché, Président d’ARIANE.NETWORK.

 

 

Datacenter_ArianeNetwork 1Installé sur un terrain de 11.000m2, Fil d’Ariane est un bâtiment de 4.500 m2 comportant un centre opérationnel, un datacenter et une aile technique-logistique. Le site emploie aujourd’hui une soixantaine d’ingénieurs et de techniciens.
Sa construction représente un investissement global de 10 M€ et a mobilisé plus d’une quarantaine d’entreprises (titulaires et sous-traitants), toutes issues du tissu économique local et régional. L’architecture du bâtiment est l’œuvre du Cabinet Rec Architecture.

La réponse aux besoins d’hébergement et d’externalisation des infrastructures IT

Soutenir la montée en puissance des nouveaux services numériques comme le cloud computing et la virtualisation, renforcer la capacité de stockage des données, répondre aux besoins d’hébergement et d’externalisation des infrastructures IT et des données avec de hauts niveaux de qualité de service. Telles sont les promesses tenues par ARIANE.NETWORK avec la mise en service du Fil d’Ariane.

« La localisation d’un centre de données est primordiale. Notre datacenter est un espace numérique sécurisé et pérenne qui offre une protection et un usage intègre des données de nos clients en conformité avec les réglementations. Fil d’Ariane permet de profiter de la forte valeur ajoutée d’un centre de données hautes performances tout en s’affranchissant des contraintes d’exploitation ».

Une haute connectivité et une ouverture à tous les opérateurs

Parmi ses atouts, Fil d’Ariane présente celui d’être directement relié aux plus grands opérateurs mondiaux, aux Réseaux d’Initiative Publique (RIP) ainsi qu’aux principaux nœuds d’échanges (GIX) et datacenters nationaux majeurs.

Ce datacenter s’intègre au cœur de réseau fibre optique longue distance d’ARIANE.NETWORK permettant de satisfaire aux besoins de bande passante les plus exigeants. Il bénéficie d’une double adduction fibre optique sur cette infrastructure pour une forte sécurisation et fiabilité.

Fil d’Ariane est un site neutre et ouvert tout opérateur avec 2 locaux dédiés, distincts et sécurisés (Meet-Me-Room) avec alimentation électrique 230V et 48V continu. Les utilisateurs ne sont pas liés ainsi à un prestataire réseau unique pour accéder à leurs données et infrastructures.

Un bâtiment, aux allures futuristes réunissant toutes les garanties : résilience, puissance, haute sécurité, éco-efficacité

Datacenter_ArianeNetwork-personnel1Fil d’Ariane est un datacenter à hautes performances qui répond aux normes et aux plus hautes exigences en termes d’hébergement : la sécurité des données et des infrastructures IT hébergées, la très haute disponibilité de service, la réduction du risque opérationnel, des coûts et de l’empreinte écologique.

– Haute disponibilité et résilience (architecture TIER III+). La fiabilité d’un datacenter repose principalement sur la continuité et la fiabilité de l’alimentation électrique. C’est pourquoi Fil d’Ariane a été conçu avec un haut niveau de résilience pour réduire au maximum les risques d’indisponibilité et parer à toute coupure d’énergie.

– Puissance et redondance électrique. Le Datacenter dispose d’une puissance électrique de 2 Mégawatts avec transformateurs Haute Tension dédiés, alimentée par une double adduction électrique sur 2 postes sources Enedis distincts, de 2 chaînes d’alimentation indépendantes et redondantes jusqu’aux baies/équipements informatiques et d’une alimentation de secours automatique (groupes électrogènes avec autonomie minimum de 72h – rechargeable à chaud).

– Sécurité de niveau maximale. Sécurité physique (4 niveaux de contrôle d’accès dont 1 contrôle biométrique), système de détection d’intrusion (IDS), système d’anti-intrusion, vidéo-protection, verrouillage des baies avec serrures codées / Sécurité incendie (détection de fumée haute sensibilité, système d’extinction automatique par brouillard d’eau et extinction automatique par gaz inerte en locaux techniques) / Site de réplication synchrone des données distant de 45 km relié par chemins fibre optique différents.

– Eco-efficacité. La performance énergétique repose sur un système innovant et breveté de refroidissement par ventilation naturelle (free-cooling*) qui permet de réduire la quasi-totalité des consommations d’électricité liées à la climatisation une grande partie de l’année. Le dispositif cible un ratio PUE inférieur à 1. 2, quelle que soit la charge du datacenter, avec une réduction de la consommation d’énergie de 30 à 50% ainsi que celle des émissions de gaz à effet de serre : l’équivalent de la consommation électrique domestique annuelle d’une ville de 15.000 habitants. Le dispositif permet aussi de récupérer les flux d’air chaud et de les redistribuer sous forme de chauffage du centre opérationnel Fil d’Ariane.
Le système d’ilots dans la salle IT permet de maîtriser les flux d’air, assurer un confinement total (hot corridor) ainsi qu’une isolation totale du flux d’air chaud et du flux d’air froid, pour une meilleure efficacité énergétique.

(*) Celui-ci consiste à utiliser de façon directe et efficace l’air extérieur pour refroidir les serveurs réduisant ainsi le recours à une climatisation artificielle.

Marc_Gauché_Président-ArianeNetwork« Accélérateur de compétitivité et d’innovation, le datacenter Fil d’Ariane contribuera à favoriser la transition numérique, renforcer l’attractivité du territoire régional, enrichir son tissu économique et la création d’emplois pour faire du numérique un progrès partagé. » Marc Gauché, Président d’ARIANE.NETWORK.

 


En savoir plus sur ARIANE.NETWORK et Fil d’Ariane

Site web https://www.ariane.network/
Visite en vidéo du Fil d’Ariane
Télécharger le dossier de Presse du datacenter Fil d’Ariane

Contact Presse : Véronique Massé (agence Isée)

Datacenter_ArianeNetwork-salleIT3




Dans le cadre de la mission MACS, le GIP Maximilien met en place l’Observatoire régional des clauses sociales en Île-de-France

BandeauMax

 

 

 

L’annonce est intervenue alors que le GIP Maximilien réunissait ses membres pour l’Assemblée générale annuelle. Présidée par Jean-François LEGARET, Conseiller régional et Président du GIP, l’AG a eu lieu le vendredi 15 décembre dans les locaux de l’un de ses membres fondateurs, l’EPT Plaine-Commune.

A cette occasion, le GIP a annoncé d’une part la création de l’Observatoire régional des clauses sociales, d’autre part, il a dressé un bilan de ses actions menées ces 12 derniers mois et présente ses actions et projets pour l’année 2018.

AG-Maximilien-Photo1L’année 2017 aura été, pour le GIP, l’année de déploiement territorial avec la mise en œuvre de différents partenariats qui permettront aux acheteurs publics franciliens d’être prêts pour le Tout Démat, d’ici octobre 2018. Au printemps, Maximilien a signé un partenariat avec le Département du Val d’Oise, au travers de son Syndicat Val d’Oise Numérique et l’Union des Maires du Val d’Oise ; ce partenariat offre aux acheteurs un soutien financier du Syndicat pour le règlement de l’adhésion au GIP (50% du montant des contributions pendant 3 ans) ainsi qu’un accompagnement technique et juridique par l’Union des Maires.

« Ce partenariat est le premier que l’on signe sur le territoire francilien. Il est l’exemple d’une démarche innovante en matière de mutualisation des moyens et des outils au service de la dématérialisation des marchés publics, se félicite Jean-François LEGARET, Président du GIP Maximilien. D’autres partenariats ont été conclus en 2017, notamment avec le Syndicat intercommunal pour l’informatique municipale (SIIM 94) et l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre. Ces démarches partenariales ont porté leurs fruits puisque 72 acheteurs publics ont rejoint Maximilien en 2017 ».

AG-Maximilien-Photo2En 2018, outre la mise en œuvre de l’Observatoire des clauses sociales, le GIP Maximilien relancera son marché de services afin d’adjoindre de nouveaux services ; ceux-ci permettront aux acheteurs de bénéficier d’une offre de service complète, innovante et totalement dématérialisée sur toute la chaîne d’achat.

Voici les nouveaux services proposés sur la plateforme : un SI Achat, intégrant des outils de sourcing, un module d’exécution permettant de gérer entre autres les contrats, les bons de commande, un dispositif de tiers certificateur et des tiers de télétransmission aux différents services de l’Etat (logiciel @ctes pour les délibérations et Helios pour les finances) et des parapheurs électroniques.

Log MACSL’Observatoire des clauses sociales, grand projet 2018 du GIP et de la MACS

« L’importance de cet Observatoire est capitale au niveau de la région Île-de-France en tant qu’outil d’aide à la prise de décision et à l’action publique. Nous sommes heureux que le préfet de Région nous ait missionnés en décembre 2016 pour porter ce projet d’Observatoire dont nous espérons qu’il devienne un dispositif pérenne et évolutif », explique Jean-François LEGARET.

Cet Observatoire, unique en France à l’échelle d’une Région, va donner à de nombreux acteurs (acheteurs publics, maîtres d’ouvrage, élus…) les moyens de piloter la mise en œuvre des clauses sociales. Il va permettre d’analyser d’une part la progression des clauses sociales dans les marchés publics franciliens suivant différents critères (nombre d’heures d’insertion, type de marchés, modalités juridique), d’autre part de mesurer leur impact au regard de plusieurs données*.

Un outil de data-visualisation pour valoriser les données recueillies

La mise en place de l’Observatoire passera par la création d’un entrepôt de données rassemblant des données issues de différentes sources :

•    Les données essentielles de marché, qui regroupent les données d’attribution et financières disponibles à partir d’octobre 2018 via la dématérialisation,
•    Les données relatives aux marchés du Grand Paris,
•    Les données issues des logiciels de suivi des clauses sociales,
•    Les données SIAE et du handicap et des entreprises.

La constitution de cet entrepôt nécessite un travail préalable important de qualification des AG-Maximilien-Photo3données, de partage d’un référentiel commun pour typer ces différentes données et les structurer. Un travail a été initié par le GIP Maximilien concernant le repérage des outils de suivi des clauses sociales.

(*) Les données qui pourront être récupérées dans le cadre du suivi de l’exécution des clauses sociales en Île-de-France sont les suivantes : nombre d’heures réalisées par modalités juridiques, nombre de marchés avec clauses sociales par type, nombre et typologie des bénéficiaires (âge, sexe, niveau de diplôme…) et provenance géographique, typologie des contrats, prescripteurs des publics.

Ces données seront mises à disposition et diffusées à travers des fiches périodiques et/ou un rapport annuel et un outil de data-visualisation accessible via le site web Maximilien pour la communication des données au travers de graphiques, diagrammes et  cartographies.

Un outil au service du pilotage de l’achat public responsable

Acheteur public, maître d’ouvrage du Grand Paris, élu, coordination départementale des clauses sociales, partenaire de l’insertion et du handicap, prescripteur. Chaque acteur pourra évaluer la pertinence de sa démarche à partir de données précises et analyser les effets de la mise en place des clauses sociales sur la création d’emplois durables.

Les acheteurs publics pourront analyser leur démarche d’achats responsables et les maîtres d’ouvrage du Grand Paris, assurer un suivi de leurs engagements dans le cadre de la charte RSE. Pour les élus, l’Observatoire sera un moyen d’analyser l’attractivité de leur territoire, de constater les retombées économiques en termes d’emploi durable et d’insertion des personnes éloignées de l’emploi.
Les coordinations départementales des clauses sociales, quant à elles, pourront mettre à profit l’outil pour analyser le maillage territorial, les parcours des bénéficiaires, les retombées en termes d’emploi durable, les besoins en formation, notamment.
Pour les partenaires experts de l’insertion et du handicap, l’outil permettra une meilleure connaissance du parcours des bénéficiaires, de recenser l’offre de service, d’analyser la présence territoriale des structures. Enfin, pour les prescripteurs, l’Observatoire servira, en particulier, à anticiper les besoins en formation et à étudier les retombées en termes d’insertion sociale et professionnelle.

« Le SGMAP nous a déjà fait part de son intérêt pour notre démarche consistant à mettre en place un Observatoire régional des clauses sociales. Le GIP pourrait notamment être impliqué dans la diffusion des données étendues de marchés comportant des clauses sociales, » commente Jean-François LEGARET.

Vers la fin du 1er semestre 2018 le GIP Maximilien prévoit de diffuser les premières données et leurs analyses sous forme de data-visualisation. En octobre 2018, conformément à l’obligation d’ouverture des données essentielles des marchés publics, le GIP mettra à disposition les données correspondantes. La publication d’un rapport statistique de la 1ère phase de remontée des données clôturera l’année 2018

La Presse en parle

LeMoniteurLe Moniteur.fr « Marchés publics : l’Observatoire francilien des clauses sociales est lancé » par Nohmana Khalid, publié le 15 décembre 2017

Les-échosLes Echos « Un observatoire des clauses sociales créé », publié le 15 décembre 2017

 

achatpublicAchatpublic.info « Clauses sociales : un observatoire francilien en 2018 » publié le 21 décembre 2017

 

decisionachatsDécision achats « Le GIP Maximilien, la sentinelle des clauses sociales en Ile-de-France » par Sonia Puiatti, publié de 15 décembre 2017

Pour en savoir plus

» Télécharger le communiqué de presse du 15 décembre 2017
» Consulter le site web du GIP Maximilien


Le GIP Maximilien, pilote de la Mission MACS

Depuis juillet 2016, le GIP Maximilien s’est vu confier par l’Etat-DIRECCTE Île-de-France, dans le cadre du « Grand Paris de l’Emploi et des Entreprises », la coordination d’une mission d’accompagnement au développement des clauses sociales (MACS) à l’échelle régionale. Cette mission est financée par la DIRECCTE Ile-de-France et le Fonds Social Européen (FSE).
Dans le cadre du portage de cette Mission, le préfet de  Région, en décembre 2016, a missionné le GIP Maximilien pour porter un Observatoire régional des clauses sociales en vue d’une analyse de la progression des clauses sociales dans les marchés publics franciliens et d’en mesurer l’effet en termes d’emploi durable.

A propos du GIP Maximilien (www.maximilien.fr) et de la MACS

Initié en 2013 par la Région Île-de-France, Maximilien est le portail des marchés publics franciliens ainsi qu’un réseau des achats responsables. Le GIP Maximilien fédère aujourd’hui 170 membres de toutes tailles (la Région Île-de-France, l’ensemble des départements dont la ville de Paris, des communes, des EPCI, des syndicats locaux, etc) et de natures juridiques très différentes (Collectivités, Lycées, OPH, CCAS, SEM, GIP, etc). Le projet Maximilien répond à deux grands enjeux : rendre les marchés publics plus accessibles aux entreprises et notamment les TPE/PME en leur proposant des services gratuits, développer les usages numériques au sein des services publics locaux et des entreprises dans le but d’impulser l’e-administration par le biais des marchés publics.

Chargé depuis juillet 2016 du pilotage et de l’animation de la MACS, un projet financé par la DIRECCTE d’Île-de-France et le FSE, le GIP Maximilien porte deux missions principales sur cette thématique :
• Développer les clauses sociales et l’emploi durable au travers de la commande publique.
• Mobiliser et coordonner les acteurs qui interviennent sur les aspects sociaux de la commande publique.

loading